15/10/2015

Je suis youtubeuse sorry not sorry !





2 semaines que je n'ai pas écrit par ici et que je n'ai pas posté de vidéos. 2 semaines qui m'ont vraiment fait réfléchir sur le web d'aujourd'hui. 2 semaines imposées peut être un peu quand même par le décès d'un proche et qui font que... on devient relou terre à terre et on s'interroge. J'avais envie de partager avec vous mes doutes et observations face à l'univers de la blogo. Une approche qui, je l'espère, sera plus sociologique que subjective, j'ai essayé de ne pas prendre (trop) parti. J'espère lire vos avis par commentaires. Ça m'intéresse !

Depuis quelques mois, j'assiste à des échanges assez surréalistes au sujet de l'univers youtubesque. Je remarque un mépris intense envers "la youtubeuse" versus "la blogueuse". La blogueuse pionnière, la blogueuse plus légitime, plus calée en cosméto. Presque comme si la youtubeuse était une espèce à part, un cas d'école. J'ai commencé à bloguer il y a 6 ans. En 2009. Vous me connaissez pourtant (pour la plupart) grâce à mes vidéos Youtube. Je ne saurai expliquer pourquoi, ma petite visibilité a plus pris sur ce support ci. Rares sont ceux qui savent que je suis en fait une blogueuse masquée ^^ (fantomas, c'est moi).

Il faut apparemment porter un titre, rentrer dans une catégorie, appartenir à une tribu. Du coup s'il fallait choisir, oui peut être que je suis "youtubeuse beauté". C'est le statut qu'on m'a donné. Je le prends volontier. Sans broncher. Le côté tribal est totalement humain, je comprends cette coutume, ce besoin d'appartenance, mais je trouve cela dommage de rentrer forcément dans une case. Moi je n'ai pas envie de choisir. Je pourrai dire que statistiquement je suis plus youtubeuse parce que je suis plus présente sur Youtube... Quoi que. Pas forcément en ce moment, où je me sens si bien à l'écrit. Mais chronologiquement je suis blogueuse. J'aimerais ne pas avoir à choisir et pouvoir jongler entre l'écrit et la vidéo à ma guise, en fonction de mon humeur, mes envies, le sujet. C'est tellement chouette de pouvoir exprimer sa créativité de différentes façons. Du coup j'ai toujours fait les deux.

Ma presque double casquette me fait forcément côtoyer les deux Team. La Team blogueuse & la Team Youtubesque. Je ne me sens pas tellement appartenir plus à l'une qu'à l'autre. Je ne trouve pas non plus que l'une soit plus légitime que l'autre. Les deux se confient à moi. J'aime évoluer dans les deux mondes. Pour moi on est relié par une passion commune. J'entends du coup les deux sons de cloche et j'ai eu envie de les analyser aujourd'hui avec vous, pour peut être mieux comprendre cette gue-guerre absurde non sans me rappeler l'époque journalistes vs blogo. 

1. Blog versus Youtube ?

Une guerre, c'est peut être un peu fort, surtout que souvent les critiques fusent plus dans un sens que dans l'autre. J'ai l'impression que le mépris est unilatéral. Dites moi si je me trompe. Il vient souvent de la part des détentrices de blogs (pas toujours heureusement mais souvent). Ont-elles alors une crainte ? Je me questionne. La youtubeuse est plus sereine face à sa consœur, elle l'admire même parfois et en suit de nombreuses. J'entends souvent des éloges de mes copines youtubeuses envers les blogueuses, rarement l'inverse. Ou alors si, mais envers les youtubeuses ricaines. Plus classes à suivre peut être...? On avoue à demi-mot, suivre la petite frenchy, moins bankable que celle d'outre atlantique. Et pourtant, on a des youtubeuses tellement talentueuses. Pourquoi chercher à avoir le même décor, le même flou arrière, les mêmes dents, la même bouche pulpeuse... Alors que la French Touch fascine tout autant à l'étranger. On est synonyme de classe à la française, de bon goût, nous sommes perçues comme des femmes naturelles et distinguées, cultivons-le et soyons fières de dire qu'on suit nos copines youtubeuses made in France. Soyons un peu plus soudées au lieu de vouloir se distinguer en se raccrochant à un idéal américain. Bon nombre de youtubeuses se perdent à vouloir calquer un modèle voir un "business modèle" qui fonctionne outre atlantique. Un univers qui ne colle pas avec elles et qui font qu'on trouve ça faux sur le long terme. Les petites nouvelles n'auraient sûrement pas besoin de se façonner une chambre avec des codes ricains, pour exister, si les anciennes assumaient un peu plus leurs différénces. Pour moi la vrai force c'est la distinction, c'est d'accepter sa diversité. Je n'ai pas envie de ressembler à une telle parce qu'elle marche et qu'elle plait dans sa contrée. C'est mon unicité qui doit fédérer. A quoi bon avoir 2000 copier-coller proposant le même contenu sur Youtube ? Je pense que c'est un premier élément de réponse qui expliquerait en partie la raillerie subit par les youtubeuses françaises. Ce stéréotype qui laisse penser qu'elles sont jeunes, caricaturales, maniérées etc... Un seul conseil, montrez-vous comme vous êtes même avec vos imperfections parfois plus attachantes qu'un trop parfait inaccessible et qui divise.

2. Les évènements mondains de la blogo :

J'habite à Paris, de nombreux évènements ont lieu ici. Quand j'ai le temps, et que ça se conjugue correctement avec mon boulot, je vais à certaines soirées blogs de marques qui m'intéressent (c'est mieux). Et là je constate qu'il y a peu de youtubeuses, d'une part, mais que les blogueuses me prennent d'abord pour un ovni et ensuite qu'elles sont, je cite "agréablement surprises". Qu'est-ce que je dois comprendre par là ? Qu'une youtubeuse est jeune et écervelée. Qu'elle s'exprime en 140 caractères, mal donc, qu'elle ricane en permanence et n'est capable d'aucune analyse cosméto ? En somme elle n'est pas très crédible pour parler beauté. Moins qu'une blogueuse apparemment.

Non la youtubeuse n'a pas forcément 15 ans, pas d'études en poche, une chambre rose bonbon, une bougie yankee en background. Non c'est vrai elle a aussi une chaise Maison du monde. Je plaisante évidemment. Mais souvent je constate que les gens ont cette image complètement stéréotypée de la youtubeuse. Pourtant je les trouve parfois plus calées, excessivement passionnées...

Deux questions reviennent presque systématiquement quand je rencontre une blogueuse lors d'un évènement : 

- Alors toi c'est tout ce que tu fais, youtubeuse ? Je veux dire c'est ton travail ? Tu n'étudies pas. 
  Ce à quoi je réponds : 
- alors j'ai fini mes études de commerce, j'ai 25 ans en fait. J'ai travaillé un certain temps dans le market pour différentes boîtes et maintenant j'ai une boutique en ligne. 
- Ah bon ??? *levage de sourcils* 
- Ben oui... 

Ou encore quand elles discutent de leur travail et que je prends part au débat : "Toi t'es youtubeuse c'est différent..." Ah et en quoi est-ce si différent ?

Blogueuse / Vloggueuse, une seule lettre d'écart et pourtant tellement d'incompréhensions. Je ressens souvent une pointe de snobisme et de supériorité quand on me dit "non mais nous on est blogueuses toi youtubeuse c'est pas pareil c'est pour ça". Alors je me demande en quoi et pourquoi il serait plus valorisant d'écrire que de parler face caméra ? C'est un exercice différent. Mais je vous rassure, ce n'est pas parce qu'on fait des podcasts beauté qu'on ne sait pas rédiger. Et vice versa. Quoi que, parler de façon fluide peut prendre des années. C'est un vrai talent (écrire aussi). Et je sais que de nombreuses blogueuses m'ont dit : "je ne pourrai JAMAIS parler à ma caméra. J'ai essayé, je me suis regardée, horrifiée, je m'y suis reprise à 5 fois et rien à faire..." Donc j'aimerais qu'on valorise tout autant le travail que demande la réalisation d'une vidéo, que de bloguer. 

A cet instant présent vous pourriez vous dire que je prêche pour ma paroisse et que je fais incontestablement partie de la #TeamYoutube. Ce n'est pas aussi simple que ça. Il y a des aspects de Youtube assez obscures pour moi. 

3. Le phénomène des vlogs :

Oui en 5 ans sur Youtube j'ai vu un revirement. Quelques changement sont apparus depuis que j'ai commencé les vidéos en 2010, je ne vais pas le nier et vous dire que tout est parfait sous le soleil. Même si globalement c'est un support que j'adore, car je trouve que la proximité viewers / youtubeuse est extrêmement forte. Plus que sur les blogs. Forte heuremement ça dépend quand même de la personnalité de chacun, mais globalement je vois plus d'échanges, plus de rencontres, une manière de parler plus "copine" sur Youtube, plus de réponses sur instagram aussi. Parce qu'en vidéo il est très compliqué de tricher. On en voit un peu plus que sur une photo triée sur le volet. On donne forcément un peu plus de nous. Sur 10 minutes de vidéo il y a forcément un moment, même une seule minute, où on lâche prise. Et parfois il y a des dérives. Je pense que les vlogs, certains vlogs en font parti. Prenons l'exemple des vlogs en Angleterre ou aux US, ils sont perçus différemment. Pourquoi ? Parce qu'ils sont totalement fake beaucoup plus scénarisés, ils vendent du rêve ils sont bourrés de montage. On ne montre pas tout. En France les vlogs sont servis beaucoup plus brutes. Moins de montage, beaucoup de dérapages. De moments qu'on a oublié de couper, de crises de larmes parfois. La vraie vie. Parfois les limites sont franchis. Et c'est quand on accepte de donner ce genre de choses à son audience, qu'on l'invite à regarder par le petit trou de la serrure, qu'elle se permet elle aussi de dépasser les limites. Alors attention, je ne dis pas que c'est mérité. Loin de là. Personne ne mérite de se faire harceler, insulter, dénigrer en commentaires. 

4. Les commentaires négatifs
Je crois malheureusement que certains commentaires négatifs voir irrespectueux sont le reflet de ces limites franchies. Des commentaires atroces, j'en vois beaucoup, je le constate sous les photos de certaines youtubeuses, ça envahie tous leurs supports, elles doivent mettre leurs commentaires en attente d'approbation. Et là je me demande, pourquoi je ne connais pas ça ? J'ai moins d'abonnés, c'est une chose. C'est mathématique. La proportion de personnes désagréables augmentent forcément avec la notoriété. Mais quand même, je n'en vois pas DU TOUT des commentaires sur mon physique, sur ma famille, sur mes valeurs. Jamais ! Mes abonnées ne se le permettent-elles pas ? Et pourquoi ? J'ai l'impression que même si je suis extrêmement proche (je réponds toujours sur Instagram et ailleurs, je prends tout cela avec beaucoup de légèreté et le vit comme quelque chose d'éphémère) je pense que j'ai quelque part gardé mes distances. Mon petit jardin secret. Du coup cette pudeur est communicative. J'en suis persuadée. Où je veux en venir ? A cette nouvelle tendance qui consiste à dire "c'était mieux avant", "les gens se croient tout permis sous couvert d'anonymat sur youtube". Non je ne pense pas que ce soit uniquement "la faute des trolls". Et si on créait certains monstres ? Je crois plutôt qu'il faut se remettre en question en tant que créateur Youtube. Regarder d'abord de quelle manière on partage. Qui on expose. Sa famille ou autre. Et ensuite peut être se remettre en question. On a l'audience qu'on mérite. Une audience qui nous ressemble. En terme d'âge sur Youtube mes viewers ont entre 18 et 24 ans puis la deuxième plus grosse proportion a entre 24 et 34, j'en ai 25, ça reste assez logique du coup. Les gens s'identifient. Quand j'ai rencontré mes abonnées au Palais de Tokyo, la plupart était dans le marketing ou la communication. On avait des tonnes de points communs (style vestimentaire, goûts musicaux...) C'est complètement normal. Et j'adore cet aspect là.

Donc non Youtube ce n'est pas générationnel. Ca dépend de la youtubeuse. Il y en a pour tous les goûts. Oui il y a une nouvelle vague de youtubeuses plus jeunes, qui partagent différemment. Avec leurs codes. Moins de tutos didactiques et plus de divertissement. Je ne m'y retrouve pas certes, mais je ne les blâme pas non plus. Si j'avais 17 ou 20 ans là tout de suite, est ce que je ne vloguerai pas ? S'il y a une audience, il n'y a pas à débattre sur leur présence ou même sur leur légitimité. Est-ce qu'on empêche quelqu'un de choisir son programme télévisé ? Est-ce qu'on doit juger quelqu'un qui se libère l'esprit devant la téléréalité ? C'est un nouveau mode de divertissement qui a son public. Oui je le trouve dangereux parfois. Dans la mesure où les personnes à la tête de ces chaines type vlogs ne se rendent parfois pas compte des risques, des retombés que ça aura plus tard. Je me pose la question de l'avenir, leur avenir, comment elles vont supporter les attaques incessantes et surtout l'arrêt total de cette mise en avant, ne plus être dans la lumière. J'ai peur d'un effet post télé réalité. Le côté starification et puis après plus rien. Leur contenu ne fait pas de mal. Ca ne me dérange pas. J'ai plus peur pour elles. Pour l'emprunte qu'elles laissent. Dès que je publie quelque chose sur le net je me demande : est-ce que tu aurais honte que ton boss ou ta mère tombe dessus ? Et après seulement je publie ! Ca peut servir.

Je suis Youtubeuse sorry not sorry.
Share on:    Facebook Twitter

23 commentaires:

  1. Merci pour cet article Sarah ! Enfin quelqu'un qui pose les bonnes questions !
    En tant qu'abonnée et un peu lectrice je t'avoue que ces guerres me fatiguent... Guerre bloggeuse/youtubeuse et guerre youtubeuse/youtubeuse ! Je compte même plus combien il y a eu de vidéo type règlement compte sur YouTube cette année. Et je ne parle pas des commentaires méchants, gratuits, qui ont inondé les réseaux sociaux ces derniers temps. Trop de choses négatives qui font que personnellement je me suis détachée des blogs et chaînes YouTube. Je pense qu'avec le temps on a oublié une chose : le plaisir de partager.
    Avec tout ce système de monétisation et de partenariat on ne compte plus les personnes qui créent une chaîne ou un blog pour les mauvaises raisons. Sans oublier les abonnés/lecteurs qui pensent que c'est grâce à eux si les bloggeuses/youtubeuses gagnent de l'argent et qui se croient tout permis...
    Bref, l'époque ou on partageait pour le plaisir de partager me manque un peu.

    Je suis navrée pour ton proche, je t'envoie tout mon courage !
    Des biiisous

    RépondreSupprimer
  2. Hello Sarah :)
    Je viens de lire ton article et je suis totalement d'accord avec toi sur tous les points !
    Au passage tu as une très belle plume :) Je t'apprécie autant à l'écrit qu'en vidéo :)

    Bisous :)

    RépondreSupprimer
  3. Salut Sarah,

    Je viens de lire ton article et il a été, ma foi, des plus agréables.
    Sincèrement, j'ai envie depuis quelques années de me lancer dans cette aventure, par envie ou par passion ... peu importe après tout, tant que c'est pour les bonnes raisons.

    Mais, je dois avouer qu'au vu du nombre de vidéos de mécontentement de nos chers Youtubeuses (qu'on regarde et qu'on adore) ... j'ai peur.

    Oui, je le dis en tant que viewer + lectrice ... c'était mieux avant ! Le goût du partage était là et bien présent ... maintenant le soucis vient comme tu le dis, de cette limite que, de plus en plus de youtubeuses, ne mettent pas, ce petit "jardin secret". Forcément, si les limites ne sont pas posés par celui/celle qui partage, on se sent en tant que viewers/lecteurs plus "libre" de s'exprimer ... mais bon, il y a là aussi de l'abus de la part de bon nombre de personnes ... et ça en devient vraiment lourd.

    Quoi qu'il en soit, sincères condoléances. Merci pour cet article.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis blogueuse et pourtant Youtubeuse Addict !! Et personnellement je pense que les Youtubeuses ont un talent immense ! Il faut y arriver à rester face caméra, se supporter, sourire solo, parler toute seule tout en donnant l'impression de nous parler (alors qu'au moment où vous parlez on n'existe même pas encore). Sans parler des qualités de montages, d’étalonnage, de mise au point ! Bref je suis une blogueuse qui respecte grandement les Youtubeuse !

    RépondreSupprimer
  5. Salut Sarah !
    Je te suis depuis un bon moment mais je fais partie des filles dans l'ombre - aka je ne commente quasiment jamais !
    Mais alors là, j'étais obligée !
    Je suis 100% d'accord avec ton article : enfin quelqu'un qui exprime clairement son point de vue sans prendre partie, sans rancune, sans méchanceté et même avec crainte pour la jeune génération.
    Ton article est très très bien écrit, vraiment tu as un talent pour l'écriture !
    Quand j'ai vu le titre de ton article, je me suis dit "aie, encore quelqu'un qui parle de la gueguerre" (ça me fait penser au tag "ce que je pense des youtubeuses") et en fait, pas du tout !
    Aussi, quand tu dis que les youtubeuses/blogueuses doivent se remettre en question avant de blâmer les viewers, je suis également d'accord mais ce n'est pas forcément appliquer par toutes, ce qui est fort dommage (il y a qques mois, une youtubeuse française bien connue a mis très longtemps à se remettre en question malgré les mises en garde de ses abonnées -d'ailleurs, je ne suis pas très convaincue de son chgt qui sonne faux (bref).
    Bravo encore pour cet article, j'espère que d'autres personnes commenteront pour échanger sur ce sujet !

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. Ohhh merci d'être passées mes poulettes ! Venant de vous ca compte beaucoup...♡

      Supprimer
  7. J'ai strictement le souffle coupé. Ton article est parfait, j'avais l'impression de lire un roman style "Brigdet Jones" tu vois ?
    J'ai adoré, ta façon d'écrire a été parfaite. De l'humour, une rancoeur et j'en passe. Chapeau pour ton travail d'écriture. J'ai lâché prise et oublié tous les p'tits soucis de la vie.

    Au passage, je te signale juste que c'est moi la nana sur Snapchat qui t'a envoyé le lien stradivarius !
    Alors aujourd'hui quand tu as parlé de ton nouvel article, j'avoue que j'ai hésité avant de venir le lire. J'avais un peu "peur" de ce que j'allais pouvoir y découvrir. Allais-tu nous révélé des trucs insensés ? (car oui t'es un peu la pionnière sur youtube il faut se le dire).
    Au final je ne regrette pas d'avoir lu ton article, je me suis juste dit "merde je viens de créer mon blog, imaginons qu'il fonctionne bien et que je me retrouver des blogueuses à une petite soirée ... alors que je sors de YouTube".
    Mais je me suis vite reprise, on fond ... on a toute la même passion.

    On se retrouve sur mon blog ? http://chloebeauteofficiel.blogspot.fr
    Xoxo

    RépondreSupprimer
  8. En me relisant, je constate qu'il manque certains mots dans mes phrases. J'espère que tu auras tout compris, mes excuses il est 03h45 :)

    Xoxo

    RépondreSupprimer
  9. Hello Sarah !

    Très bon article, j'ai adoré ! Effectivement je te suis sur youtube, mais j'apprécie beaucoup aussi la lecture de tes articles. Je suis un peu en dehors de cette actualité, je ne prends que le positif je suis autant de bloggeuse que de youtubeuse. Mais je comprends la polémique, je trouve dommage ces préjugés, et ces étiquettes mais je pense que malheureusement c'est la cas dans pas mal de situation. C'est pas pour ca qu'il faut le cautionner.

    J'ai eus la chance de pouvoir te rencontrer au Palais de Tokyo, et j'ai retrouvé la même personne que j'ai découvert à travers ses vidéos ou ces écris. Une fille simple, rigolote, jolie, qui dégage une joie de vivre. J'ai même eus le privilège de voir notre photo de cette rencontre sur ton compte instagram ! D'ailleurs en passant je ne suis ni dans le marketing, ni dans la com' moins glamour je suis dans la finances ahah :)

    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Article très intéressant. Les blogs et youtube ont un point commun, nos passions. On veut partager. Nous avons choisi des plateforme différente pour cela, mais nous n'en restons pas moins similaire. Personnellement j'ai choisi le blog parce que j'aime écrire et qu'après de nombreuse tentative devant une caméra je me dis que ce n'est pas fait pour moi. Je tire mon chapeau à toutes celles qui le font, car j'en suis totalement incapable. Chacune à du mérite. Ces guerres sont idiotes et puérils. Nous devrions plutôt nous souder, car nous faisons finalement "la même chose". Chaque plateforme à ses pour et ses contres. Nous ne changerons rien à cela. Mais nous pouvons améliorer le climat qui y règne.

    RépondreSupprimer
  11. Sarah

    J'ai lu attentivement et même plusieurs fois parce qu'en même temps on se dit "mais oui, c'est vrai.."
    De nos jours youtube et blog s'entremêle, certaines mènent les deux avec logique et en complémentarité, d'autres ségarent à en vouloir faire toujours plus. Mais chez toi, c'est simple et sans détour à la fois avec ton ressenti et tes expériences qui en inspirent plus d'unes. On est fier(e)s, même très fier(e)s de toi, malgré les épreuves de la vie : tu te relèves, tu NOUS relèves et nous fait avancer. Merci de nous transmettre toutes ces petites émotions, toutes ces envies de "se faire belle" à travers tes photos, tes textes, tes vidéos. Tu es une véritable wonder-woman de la beauté!

    RépondreSupprimer
  12. Je viens de lire ton article avec attention & il y a énormément énormément de points sur lesquels je suis d'accord avec toi ! Je t'ais découverte sur la plateforme Youtube & pourtant j'adore venir faire un tour sur ton blog également.
    Comme tu le dis, parler face caméra est un exercice complètement différent par rapport à la rédaction d'un article. J'ai déjà essayé de parler face caméra & il faut se le dire : c'est quelque chose que je ne sais pas faire, en tout cas pas à l'heure actuelle.
    J'ai ouvert mon blog il y a deux ans maintenant, je pourrais donc dire que je fais partie de cette #TeamBlogueuse & pourtant je porte autant d'intérêt à certaines Blogueuses qu'à certaines Youtubeuses. Un de mes premiers réflexes quand j'allume mon ordi est d'aller voir les nouveaux articles publiés sur mes blogs chouchou, pourtant je passe aussi des heures (parfois trop même) devant des vidéos Youtube !
    Je trouve que ce sont deux "mondes" opposés & pourtant complémentaires. Le contenu n'est pas forcément le même et/ou n'est pas présenté de la même manière, pourtant il y a autant de conseils à prendre sur les deux plateformes de partage.
    Certaines personnes sont tout aussi calées & passionnées (comme tu le dis) à l'écrit que face caméra. Elles ont simplement choisi le moyen d'expression qui leur correspond le plus pour pouvoir partager leur passion, coups de coeur, découvertes & expériences; & pourquoi pas réussir également à conjuguer les deux pour certaines.
    La preuve : tu fais tout autant partie de la #TeamYoutubeuse que de la #TeamBlogueuse & cela te réussit plutôt pas mal ;)

    RépondreSupprimer
  13. Salut Sarah,
    Tout d'abord toutes mes condoléances.

    Je ne suis pas trop sur ton blog, je n'y vais que quand tu parles sur Instagram d'un article qui va m’intéresser. (oui j'ai mit du temps à venir, depuis le temps que tu en as parlé)
    Et puis cela fait un moment que j'ai arrêter de regarder Youtube aussi. Sur un blog, on n'a moins l'impression que l'on peut nous mentir, si un produit vous plait moins, je suppose qu'au pire vous allez écrire moins de ligne.
    Alors que sous Youtube, j'ai vu des filles faire des vlog montré qu'elles recevaient un produit, et 3 jours plus tard dire qu'elles l'ont testé pendant plusieurs mois et qu'il est génial. Et là tu te rends compte qu'elles nous prennent vraiment pour des vaches à lait (pour rester poli), heureusement elles ne sont pas toutes comme ça, mais j'ai dû mal à discerner le vrai du faux. Du coup, je préfère regarder que des tutoriels ou des vidéos marrantes que les vidéos qui montrent les nouveautés, les tops et flops, car j'ai du mal à faire confiance.
    Et au final, je regarde plus de Youtubeuse Espagnol (oui je suis bilingue et toutes ma famille est là bas), qui sont beaucoup plus complice entre elles et qui me semblent plus naturels et plus dans ma tranche d'âge aussi peut être.

    Enfin bon, j'espère comme toi, qu'elles ne tomberont pas de haut quand tout cela s'arrêtera, car fatalement un jour ça s'arrêtera, les jeunes filles qui les suivent vont grandir ou elles même vont grandir, la mode change et si elles n'ont pas prévu une roue de secours, la descente risque de faire très mal.

    Sur ces mots, reste comme tu es, dans tes deux mondes (voir plus avec ta boutique, tu as la vision d'une marque en quelque sorte aussi), prend du recule sur les choses n'a jamais fait de mal à personne. Tu m'as l'air d'une personne vraie et entière, alors continue ton petit bout de chemin dans la blogtube (oui j'invente des mots) et advienne que pourra.

    Bon courage.

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Sarah.
    Ton article est très agréable à lire (comme tous les articles de ton blog en fait)
    Perso j'ai commencé à m'intéresser à cette "communauté beauté" il y a 4 ans de ça sur Youtube (grâce à Julie). et J'avoue que ce n'est que récemment que je passe du temps sur les blogs. En fait il était plus facile pour moi de lancer une vidéo et de faire autre chose en même temps plutôt que de me poser à lire un article. Mais j'ai l'impression qu'aujourd'hui les sujets de vidéos tournent en rond (quand on voit un type de vidéos sur une chaîne, on le retrouve ensuite chez une autre youtubeuse). Et puis les vlogs, étant très friande au début, je suis littéralement saoulée (le déballage des colis, les vacances de rêves, les journées shopping : toujours plus !). Je ne m'identifie plus du tout dans les youtubeuses alors que c'est ce que j'appréciais au début.
    Mon âge fait peut être aussi que je prend plus plaisir à lire de jolis articles comme les tiens, ;)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Sarah,

    Bon, je viens de supprimer le commentaire que je t'ai écris sans vraiment le faire exprès..Bref je vais essayer de le réecrire.

    Ton article était très intéressant, c'est vrai que vu de l'extérieur, je ressens moi même cette frontière entre les blogueuses et les youtubeuses, alors qu'au fond les sujets sont les mêmes, seul le canal de communication diffère. Il y a certains sujet plus difficile a explorer à l'écrit, et d'autres où la plume est plus intéressante à utiliser...Certaines influenceuses concilient les deux extrêmement bien, comme EtPourquoiPasColine, et c'est COOL !

    Pour ma part, il y a des période où je lis beaucoup de blogs et d'autres moment où je les déserte complètement ! Sinon je suis une grosse consommatrice de contenu mode et beauté sur Youtube depuis 5 ans, j'ai pu observer l'évolution de ce monde, et c'est finalement ce qui m'intéresse le plus ! Aujourd'hui je me rend compte que le contenu m'intéresse moins qu'auparavant, j'y apprend moins de choses...mais je continu de regarder, comme observation d'un phénomène, je suis fascinée par l'évolution de la qualité des vidéos, la proximité avec les abonnés, le type de communication utilisé...

    A propos des vlogs, j'ai écrit un article à ce sujet, ça peut peut être t'intéresser : http://laurenechartier.com/les-vlogs-exposition-de-lintime-et-promixite/

    Continu comme tu le sens, fais ce qu'il te plaît et reste toi même : c'est le plus important !

    RépondreSupprimer
  17. Coucou ! Ton article est très juste Sarah ! Je suis d'accord avec toi et comme toi, je ne me prends pas la tête, j'ai mes études, ma famille, mon chéri et je vois bel et bien YouTube comme une chose éphémère. J'espère aussi que toutes les jeunes youtubeuses sauront retomber sur leurs pattes quand tout ce phénomène prendra fin.
    Toutes mes condoléances pour ton proche.
    Des bisous,
    Agathe xx

    RépondreSupprimer
  18. Je n'aurais pas su dire mieux. Ton article est parfait et résumé bien l'atmosphère du moment qui traîne sur les blogs et YouTube. Pour être honnête je trouve que tout cela est juste de la futilite. On est d'abord nous même avant d'être mis dans une case. Heureusement la vie ne tourne pas autour des blogs et de YouTube, chacun a sa vie, son vécu, ses problèmes étc... Le problème c'est qu'à l'heure actuelle tout cela a tellement ouvert des portes que c'est la "guerre" à celle qui saura le mieux se vendre, certaines pensent déjà prendre la relève sur d'autres ... Bref moi je me suis totalement perdue dans ce monde là au point de me remettre en question, en me demandant ce que je foutais là. Maintenant je prends les choses comme elles viennent et comme tu dis il faut prendre cela comme quelque chose d'éphémère et d'avoir autre chose que YouTube dans sa vie...
    J'espère que tu iras mieux ét désolé pour ta perte.

    Bisous
    Camille

    RépondreSupprimer
  19. Bravo pour cet article. Très intéressant, bien écrit.
    Bises
    Camille

    RépondreSupprimer
  20. Ouah je n'avais pas vu cet article et je dois dire que tu as été très lucide sur ton sujet ! sans jugement mais tout en nous permettant de nous poser des questions sur les contenus que l'on regarde, sur notre rôle, votre rôle. Certains de tes propos tendent même à nous faire réflechir, et j'ai adoré me remettre en question sur ma façon de voir "ce monde".... oauh continue tes reflexions et le partage de ta vision des choses car tout est très bien dit sans fausses notes et mépris. J'adore !

    RépondreSupprimer

Awin