29/03/2017

L'Oréal est-il "Cruelty-free" ?



31% c'est le nombre de personnes qui déconsomment les produits de beauté à cause d'un doute sur la composition. Vous en faites parties ? Plusieurs raisons expliquent ces craintes, elles peuvent être notamment dû aux nombreuses enquêtes publiées par UFC que choisir ou autre doc (parfois racoleurs) sur le sujet. Les consommateurs ne sont pas dupes, vous n'êtes pas dupes et vous êtes de plus en plus informées.

Ce constat, très alarmant pour les marques, implique une énorme remise en question de la part de grands groupes comme L'Oréal. Le 1er groupe cosmétique mondial a d'ailleurs récemment fait l'objet d'attaques concernant les tests sur animaux. Il s'agit d'une problématique aussi intéressante que dense et j'avais envie de traiter le sujet depuis de nombreuses années, sans trop savoir par où commencer. 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, j'aimerais vous rappeler que selon la PETA (Association de défense des animaux) de nombreuses marques connues internationalement testent sur les animaux. Je vous laisse aller voir la liste complète, mais parmi ces marques il y a (très certainement) des produits que vous possédez dans votre trousse à maquillage (MAC, Guerlain, Givenchy, Benefit, Dior...) Toutefois, je pense qu'il est très important de nuancer le propos. On ne peut pas se contenter de dire que ces marques "testent" sur les animaux puisque pour la plupart elles ne sont pas à l'origine de ces tests, cependant vous verrez plus tard dans l'article, pourquoi elles sont "complices" de ce genre de tests. Vous l'aurez compris, le sujet est très complexe. Si je me permets de le traiter aujourd'hui, c'est parce que L'Oréal m'a ouvert les portes d'un lieu très particulier. Un laboratoire, à Lyon, où j'ai pu m'entretenir avec des scientifiques, la directrice de la communication Recherche et Innovation Patricia Pineau, mais aussi le directeur Marketing L'Oréal Paris ou encore le DG France, Mehdi Khoubbane. Les interlocuteurs parfaits pour les questions touchy que j'avais préparées.

Armée de mon stylo et de mon notebook, j'étais prête à être la Elise Lucet de la blogo, pour vous rapporter de vraies réponses, sans langue de bois (le tout avec une voix off ultra sérieuse).

EPISKIN c'est quoi exactement ? 


Le centre EPISKIN est dédié à la création de peaux reconstruites. Il s'agit d'une alternative aux tests in vivo (pratiqués sur des animaux avant 1989, principalement sur des rongeurs et des lapins). La peau qui sert au testing chez EPISKIN provient de déchets opératoires (tissus mammaires par exemple) et permet de vérifier l'innocuité des ingrédients utilisés. Ils évaluent ainsi la sécurité (cutanée ou oculaire) et l'efficacité du produit ou de l'ingrédient testé.

La législation de 1989 et 2013 sonnent-elles la fin des tests ? 

Après de longues années de tests sur les animaux, la loi a statué avec deux dispositions. La première concerne le test des produits finis tandis que la seconde (Cosmetics Regulation) interdit aussi le test des ingrédients sur les animaux. Mars 2013 marque donc la fin des tests in vivo (sur des animaux) en U.E. Mais est-ce aussi simple ? Non évidemment. Sinon ce n'est pas drôle. L'interdiction n'est pas absolue. Il existe deux exceptions. REACH et la Chine.


Le plan REACH

J'espère que je n'ai perdu personne en cours de route. On entre maintenant dans les deux cas particuliers qui "imposent" le test sur animaux. Première exception à la règle, REACH. Alors qu'est ce que REACH ? C'est un registre qui répertorie les ingrédients utilisés dans l'industrie. Pas uniquement la beauté ou la cosméto. Tous types de produits. Lorsqu'un ingrédient n'est pas répertorié, la marque a le devoir de prouver que l'ingrédient est sans danger. Elle doit alors le tester (étant toutefois précisé que le test sur animaux doit intervenir en dernier recours) pour prouver son innocuité . REACH a malheureusement autorité sur la loi de Mars 2013 qui interdit les tests sur le territoire européen.

Le cas de la CHINE

Deuxième exception à l'interdiction du test sur les animaux, la vente sur le territoire chinois. En effet, les autorités règlementaires chinoises exigent que des tests soient réalisés pour les produits importés. Ce test concerne les produits finis. Pour les ingrédients, ce sont les marques qui doivent gérer leurs tests. Dans une certaine mesure, les marques vendant sur le territoire chinois sont "complices" du test sur les animaux. (En effet, certaines marques boycottent la vente en Chine pour éviter les tests). Cependant, L'Oréal forme les scientifiques aux testing alternatifs (comme la peau reconstruite) et espèrent faire évoluer les choses en étant présent sur le territoire chinois. Ils ont d'ailleurs ouvert un centre EPISKIN à Shanghai. Depuis 2014, la Chine a modifié sa législation et ne teste plus in vivo les shampoings, gels douche et le maquillage. Néanmoins, certains produits comme les colorations ou encore les crèmes solaires font encore l'objet de tests sur les animaux.

Après ce tour d'horizon, j'ai demandé au groupe quelle serait leur position, lorsqu'ils voudront utiliser de nouveaux ingrédients pour de futures formules (et donc soumis à REACH, qui impose le test sur les animaux pour les ingrédients non répertorié). Ils m'ont répondu que jusqu'alors une seule matière première a été retestée (la glycérine) avant 2013, donc avant l'interdiction des tests d'ingrédients sur les animaux. Et que si cela venait à se reproduire il s'agirait forcément d'une famille chimique déjà connue et donc qu'aucun test ne serait nécessaire.

Voilà le seul point sur lequel j'émets des doutes. Un groupe d'une telle envergure, est forcément en perpétuelle innovation et je doute que tous les ingrédients soient déjà connus, répertoriés et testés. Il y aura forcément des découvertes et d'éventuels tests imposés par REACH (ou la Chine).

Voilà pourquoi L'Oréal ne peut pas se targuer d'être une marque Cruelty Free. Cependant, elle y tend et fait tout le nécessaire pour changer les pratiques de l'industrie des cosmétiques. Il est important de souligner et d'encourager ce type d'initiatives afin que le groupe constate qu'il s'agit d'une évolution nécessaire sans AUCUNE exception pour l'avenir.

Je vous laisse une liste complète de marques 100% cruelty free (comme Denovo, Anastasia, BareMinerals, Dr Bronner's, Egyptian Magic, Kat Von D, Too Faced, Urban Decay...)

Crédit photo : Babillages

Share on:    Facebook Twitter

11 commentaires:

  1. Hello,

    Je trouve ton article assez superficiel sur un sujet aussi polémique.
    Dommage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Navrée qu'il ne te convienne pas. En tous cas, c'était volontaire de synthétiser au maximum afin de le rendre compréhensible pour tous. J'aurai pu rentrer encore plus en détails mais le but n'est pas qu'il soit indigeste, juste qu'il sensibilise le plus grand nombre sur ces questions. Après, tout dépend le niveau de chacun sur ces questions. Tu es peut être très informée et par conséquent cela ne t'apprend pas grand chose. Il en faut pour tout le monde, mais je pense avoir été assez didactique.

      Supprimer
  2. Je ne boycotte pas toutes les marques du groupe mais je boycotte les marques du groupe qui ne sont pas CF. De cette manière j'espère les encourager à rendre toutes les marques du groupe CF en participant aux ventes des marques qui le sont. C'est peut-être naïf de ma part mais j'espère que c'est une bonne "stratégie"... Je pense tout de même que toute cette communication de l'oréal n'est pas une bonne chose. Pourquoi ont-ils ce besoin de se justifier?...

    Et je ne comprends pas comment un tel groupe, avec de tels moyens ne peut pas être 100% CF alors que de petites marques sont capables de l'être?
    Et si tu veux vraiment être honnête dans ta démarche, tu ne vends pas tes produits en Chine! Pas besoin de dire "oui mais c'est pas nous c'est eux qui l'imposent" ce genre de justification est ridicule. Ça veut dire que le bénéfice passe avant l'éthique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que c'est une très bonne démarche de ne consommer que du CF dans le groupe ;) Ils se justifient car ils sont fortement attaqués sur ces sujets en ce moment et que les choses évoluent, c'est un sujet d'actualité, c'est inévitable pour eux qu'ils se penchent sur le CF si ils veulent continuer à être leader.

      Supprimer
    2. Tu dis tout dans ta réponse, ils se penchent sur le CF pour pouvoir rester leader.... J'avais déjà compris que c'était leur stratégie de com' mais tu confirmes mon opinion donc personnellement entre une marque qui "devient CF" pour faire du chiffre et une marque qui est CF par choix depuis le départ le choix est vite fait. Même si je salue leurs efforts je n'arriverais jamais à faire confiance entièrement (je précise entièrement puisque j'achète leurs marques CF) à ce groupe peut importe leurs opérations de communication...

      En fait avec cette campagne de communication j'ai encore plus l'impression d'être prise pour une c**** que si ils n'avaient rien fait du tout et je pense ne pas être la seule

      Supprimer
    3. Le marché évolue, ils s'adaptent. Ca reste une société à but lucratif. Dans l'alimentaire c'est un peu pareil avec le bio, le sans gluten etc... il y a des nouvelles vagues, que les marques suivent, inévitablement pour perdurer. Bien que la cause animale ne doit pas être une tendance mais un combat sur le long terme.

      Supprimer
  3. Coucou Sarah ! Je te suis depuis un moment mais je commente rarement. J'ai vu ta story, lu ton article et tu as très bien traité ce sujet !
    En effet, tout n'est pas blanc ou noir et je trouve cela hyper dommage de boycotter une marque vegan ou CF juste parce qu'elle fait partie du groupe L'Oréal. Surtout que la plupart de ces marques ne seraient peut-être plus là aujourd'hui et n'auraient pas fait bouger les choses aux niveaux des tests.

    Bonne soirée ! Manon

    RépondreSupprimer

  4. Bonjour !
    Je pense que juste qu'a l'heure actuel des marques (grandes et souvent petites) font le choix par exemple d'avoir des labelles ou encore de refuser des marchés si il y a un risque de test même extérieurs sur les animaux quitte à perdre des parts de marché et donc de l'argent, c'est ça la différence avec l’Oréal. L’Oréal ne fait que l'effort de racheter des marque déjà cf. Je parle pour moi, mais c'est la façon de communique qui est irritant de la part de la marque (car il y en a pleins d'autres qui ne sont pas cf du tout)Elle est resté flou, jusque ici, et essaie de montrer un visage plus propre quand il y a une hype envers le CF. C'est dommage. Si un jour L'Oreal arrive vraiment à étre cf, je pense qu'il sera dur d’être confiant envers leurs propos.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Sarah ! J'ai beaucoup aimé ton approche du sujet si complexe et décrié que celui des tests sur les animaux. Comme tu disais sur snap, je ne pense pas qu'on puisse bannir et "cracher" sur des grands groupes tels que l'Oréal, quand les choses bougeront à grande échelle en passant par eux. L'idée à véhiculer est je pense celle de la compréhension, et surtout qu'aujourd'hui les demandes sont fortes pour tendre à la fin des tests sur les animaux, le commerce équitable, le bon, le bio; qu'ainsi ttes les marques ont un véritable intérêt à évoluer vers de bonnes pratiques.

    RépondreSupprimer
  6. Dommage que tu aies reçu un chèque de L'Oréal j'aurais préféré que ça soit ton initiative. Avoir de l'argent c'est bien, mais être utilisée pour pour être le panneau d'une propagande... j'espère qu'ils t'ont bien payé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello "anonyme", je vois que tu es excessivement bien renseignée... et que tu me suis assidument sur snap. Comme je l'ai dit à plusieurs reprises, je n'ai pas reçu un centime pour écrire cet article. Il n'y a pas que des éloges, j'indique que la marque n'est pas cruelty free donc la marque n'a aucun intérêt de sponsoriser un article pareil. J'estime simplement qu'il est plus sérieux d'aller à la rencontre des principaux concernés pour traiter un sujet. A toi de juger... Pour ma part, j'ai la conscience tranquille et je sais que j'ai écrit cela en toute transparence. Bonne journée

      Supprimer