23/01/2018


La monodiète de pommes


La monodiète, ce mot fourre-tout qui peut effrayer et dans lequel on met un peu tout et n'importe quoi. On en entend beaucoup parler surtout après les fêtes. C'est le truc du mois de janvier. J'avais donc envie de vous en dire plus sur cette diète. La monodiète consiste à manger un seul aliment pour désintoxiquer l'intestin. Logiquement une monodiète dure 3 jours mais pour l'instant je me suis fixée une journée. 3 repas à manger des pommes c'est déjà énorme pour moi. 

Alors pourquoi tout le monde se fixe 3 jours ? C'est simple, c'est parce que ça correspond au renouvellement cellulaire de l'intestin. Avec les colorants, les acidifiants, les conservateurs, les colorants... notre organisme est souvent perturbé et le seul moyen de se débarasser de tous ces toxiques c'est de faire une "detox". Même si je déteste ce mot fourre tout dans lequel on met tout et n'importe quoi (souvent pour maigrir alors que ce n'est vraiment pas le but). 

L'idée ici c'est de désintoxiquer les intestins. Avec notre alimentation anarchique la plupart du temps, ils sont encrassés. Il y a une comparaison d'Erwann Menthéour que je trouve très représentative : il faut imaginer l'intestin comme une tuyauterie. Et notre corps comme une grande machine à laver. On y met des filtres à calcaire la plupart du temps. Et de temps en temps on le change. Et bien là c'est pareil on va remettre le tout à neuf et nettoyer notre tuyauterie. Glam hein :)

Quel est le but ?

- Réveiller notre horloge biologique 
- avoir une meilleure peau 
- Plus d'énergie
- Nous permettre de mieux dormir
- Se désintoxiquer du sucre
- Se sevrer de divers aliments ou boissons

Quel fruit choisir ?

Un fruit aux vertus détoxifiante comme la pomme, le raisin, les oranges, la carotte ou même encore la pêche au mois de juin. Vous pouvez en manger 3 par repas. Normalement vous n'aurez pas faim.

Quand commencer une monodiète ?

Il est recommandé d'en faire une à chaque changement de saison pour purifier l'organisme et repartir sur de bonnes bases.

Pour ma part, je me sens continuellement gonflée, même en ayant arrêté le coca (sauf au resto) et les pâtes. Je fais beaucoup d'insomnie les jours où je n'ai pas boxe et où je ne me dépense pas et souvent c'est à cause de la digestion. Du coup, j'ai entendu parler de la monodiète par Hélène Duval une prof de Yoga qui était venue me faire un cours à domicile. 

Elle utilise la monodiète un peu différemment puisqu'elle en fait une tous les lundis pour annuler les excès du week-end avec ses enfants. Elle me racontait qu'étant maman, elle a envie de profiter des petits dej viennoiseries avec ses enfants, d'une bonne pizza devant la télé le dimanche soir, sans manger dans son coin un menu différent. Je peux totalement comprendre la dimension sociale de l'aliment. Un resto entre amis un samedi soir, compliqué de se commander une salade et de passer pour la rabat-joie (même si dans mon cas je trouve que chacun fait bien comme il veut). Du coup, elle utilise cette méthode au delà du fait de se détoxifier mais pour rééquilibrer des excès. 

Personnellement je ne bois pas d'alcool, car je n'aime pas ça, mais j'imagine que la monodiète doit permettre une désintox de ce point de vue là également. 

Mon expérience :

J'ai eu envie de démarrer cette monodiète après un repas bien copieux avec Antoine. Une bonne pizzeria avec un dessert oufissime à partager. Je voulais rééquilibrer ma semaine en faisant un break d'une journée mais ce n'était pas la seule raison. Comme je vous l'ai récemment dit, je suis entrain de faire mes essayages de robes de mariée et je me sens gonflée. Mon ventre n'est jamais totalement plat et même en arrêtant tel ou tel aliment (gluten, lactose and co) rien n'y fait. Je me suis dit que cela ne pourrait pas me faire de mal, mangeant peu de fruits et de légumes. 
J'ai choisi une journée où je n'ai pas boxe le soir, c'est à dire le mardi. Sans quoi, je n'aurai jamais pu tenir. On brûle jusqu'à 900 calories par cours donc autant vous dire qu'il faut arriver le ventre plein. Le matin j'ai pressé 3 oranges parce que je ne peux pas me passer de jus avant de démarrer ma journée. Et cela a été mon seul "écart". Ensuite, j'ai choisi la pomme pour son effet rassasiant et parce que je trouve qu'un aliment "croquant" donne un peu plus l'illusion de manger un repas normal. Si vous n'aimez pas ce fruit, aucun problème vous pouvez très bien opter pour des raisins. Il est très important que vous les preniez bio puisque le but est de détoxifier l'organisme et non de le remplir de pesticides et autres substances toxiques. Ça n'aurait pas vraiment de logique. 
Après mon jus d'orange pressé, je me suis coupée une pomme en petits morceaux dans un bol, plus sympa à manger à la fourchette que de simplement croquer dedans. 

Par contre, je me suis rendue compte que j'avais très vite faim parce que je n'en mangeais qu'une par repas et j'ai du coup manger une seconde pomme 2h après. Finalement je ne faisais pas 3 grands repas comme d'habitude mais plutôt 5 petits par ci par là quand j'en ressentais le besoin. Ça vous apprend aussi à vous recentrer sur vous et écouter votre corps. Manger quand on a faim uniquement, et pas juste quand c'est l'heure, ça a toujours été ma manière de fonctionner. Je ne saute pas de repas selon moi, j'apporte juste à mon corps ce qu'il veut quand il veut. Si je retente l'expérience, je mangerai directement 3 pommes d'un coup. Surtout que les miennes sont toutes petites. Mais comme j'ai sport demain et pas mal de rendez-vous jeudi (dej pro... compliqué de prendre une pomme) je ne peux pas prolonger l'expérience cette semaine. Mais déjà en ayant fait une journée. On s'endort moins lourd et plus sereinement. Et on se réveille avec plus d'énergie.

Conclusion et mise en garde

La monodiète bonne ou mauvaise idée ? Bonne si vous recherchez à rééquilibrer votre semaine après un petit excès, sur une journée. Mauvaise quand ça dure trop longtemps. Je suis incapable de tenir trois jours avec des pommes. Surtout quand je cuisine pour Antoine le soir et que je décide de faire un de mes repas fav (chorizo, pomme de terre, pois chiche). Je ne pense pas que ça soit de la mauvaise volonté mais pour moi c'est insurmontable, presque contre nature. J'avais déjà un début de migraine et de vertige en 24H alors 3 non merci. Du coup, est ce que ma "mini detox" a servi à rien si je ne fais que 24H ? Aucune idée mais je me sens quand même mieux pour dormir. Du coup je garde l'idée de la pomme pour le soir quand j'ai vraiment abusé le midi et vice versa. Juste pour équilibrer le tout. Mais pas pour me restreindre et rentrer dans une frustration ingérable, ou la bouffe devient obsessionnelle. Parce que j'ai vu des vidéos de nanas qui l'avaient fait 3 jours, elles ne pensaient plus qu'à ça et si on est un peu fragile sur le sujet, ça peut vite fait bien fait te créer des troubles de l'alimentation. Alors soyez prudentes, hydratez-vous énormément si vous le faites (les tisanes sont bien évidemment autorisées), et ne soyez pas trop actives ce jour là.

Vous avez déjà tenté l'expérience ? Vous y arrivez vous ?
Share on:    Facebook Twitter

9 commentaires:

  1. Hello Sarah,
    Merci pour ton article, je te rejoins sur le fait que ça doit être ponctuel dans le cadre que tu cites. Néanmoins pour ce qui concerne tes maux (digestion etc) je pense que la réduction du sucre raffiné et du sucre en général peut t'aider.
    Victoria de Mango & Salt à fait un bel article à ce sujet.

    Le tout est de réduire et acessoirement de s'alimenter mieux car effectivement on peut manger sans lactose, sans gluten et avoir une alimentation déséquilibrée. On ne le dira jamais assez, des fruits et des légumes en grandes quantité surtout pour les légumes et des protéines.

    Le jus d'orange pressé du matin me rappelle des souvenirs, je faisais ça il y a quelques années pensant que ça allait m'aider à avoir la forme et en fait j'ai arrêté naturellement lorsque j'ai diminué le sucre....
    Maintenant je bois un verre d'eau tiède avec du citron et ça me réveil tout autant.

    Il faut choisir ses combats ! Je pense que le sucre/gluten/lactose est une question de modération (pour ceux et celles qui n'y sont pas intolérants). Néanmoins les sucres raffinés sont quand même souvent à éviter et peuvent être remplacé par des sucres naturels (coco, rapadura...).

    J'ai longtemps lutté pour le petit déjeuner aussi, et je suis passée progressivement au petit déjeuner salé (moi qui ne pensait pas que c'était envisageable) Je mange au choix des oeufs, de l'avocat, ou même un vrai repas (ce qui m'a pris plus de temps).

    Je veux pas t'influencer loin de là juste te préciser que cela pourrait t'aider à te sentir mieux peut-être.
    Belle journée et merci pour cet article (tes vidéos me manquent beaucoup!)

    RépondreSupprimer
  2. (1/2, désolée pour la longueur)

    Bonjour Sarah,
    Je suis une toubib thésée il n'y a pas si longtemps encore en hépato-gastro-entérologie, et je travaille désormais en tant qu'assistante dans un service de nutrition clinique (à vocation "intensive", donc plutôt pour des gens très dénutris, pour diverses raisons - cancers, maladies inflammatoires du cadre digestif, mais aussi anorexie mentale ...). J'ai aussi un diplôme universitaire en nutrition, entre autres.
    Ces histoires de monodiète ou de """"détox"""" ne sont pas une bonne idée. Je ne dis pas que c'est complètement débile, je saisis la logique derrière tout cela ; c'est très raisonné. Néanmoins, le corps, et en particulier le métabolisme, ne suivent pas du tout ce genre de logique.
    Si une personne a des intolérances vis à vis de certains nutriments, il faut bien sûr les éviter - un régime particulier à titre médical a toute sa place.
    Mais il faut voir :
    - D'une part, le métabolisme comme une machine bien huilée, qui déteste et panique extrêmement vite lorsqu'on vient le perturber. Une journée de monodiète, ou trois, ou douze, semblent très intéressantes sur le papier ; mais en pratique, l'organisme ne se dira pas un truc du style "Chouette, on vient me détoxifier". Il réagira de façon très binaire : s'il a de la bouffe, il est content - mais s'il n'en a pas, peu importe l'objectif derrière ce manque, ce sera la panique à bord. Sur du court terme, ok, on détoxifie, on perd du poids en ne mangeant que des pommes ou de l'ananas (petite pensée émue pour le régime ananas, RIP ...). Mais sur du long terme, surtout si le phénomène se répète (même régulièrement), l'organisme va juste enregistrer une tendance au déficit énergétique, qui plus est si celle-ci se répète. Et il va se bloquer sur les apports qu'on lui donne pour se maintenir. En gros, petit à petit, ton métabolisme se casse la gueule, et les effets du court terme se perdront extrêmement vite : arrêt de la perte de poids, avec un métabolisme qui se met à vouloir fonctionner comme d'habitude ... mais avec moins de calories. Le corps est une belle machine, il va très vite faire le calcul qui lui dit de diminuer son métabolisme (notamment le métabolisme de repos, qui est pourtant le dernier à varier). Et le jour où tu cesses de faire des monodiètes ou que tu fais le moindre écart, bam, tu gagnes à l'Euromillion en terme de prise de poids explosive. C'est quand même dommage ; en plus tu fais beaucoup de sport, Sarah, tu as entraîné ton métabolisme à s'élever, je trouverais vraiment bête que tu casses en plein vol cette élévation avec des déficits énergétiques qui l'obligeront à s'adapter ...
    - D'autre part, notre morphologie comme une morphologie qui nous est propre. C'est génétique. On peut avoir un ventre (relativement) plat et avoir un IMC à 30. On peut avoir un thigh gap avec un IMC à 32. On peut avoir un p'tit bidou à un IMC de 16. On peut avoir des clavicules apparentes à un IMC de 40, et rien avec une personne dont il sera à 19. Mais surtout on a un poids de forme : un poids "idéal" (peu importe ce que cela signifie !), qui, si on est actif, qu'on mange à sa faim et de façon équilibrée, ne bougera quasiment pas, même avec un ou deux restos par semaine où tu te lâches carrément sur la bouffe. A fortiori si tu fais du sport trois fois par semaine :)

    Bref pour moi il faut que tu continues comme tu l'as fait cette année : réduire les aliments qui te dérangent réellement, toi, Sarah, au niveau digestif (ce qui dérange X ou Y c'est bien gentil mais on s'en tape ?), continuer le sport aussi régulièrement (bravo sur ça, je t'admire beaucoup), manger en faisant un peu attention mais sans radicalement réduire quoi que ce soit et toujours en étant capable de te faire plaisir.

    RépondreSupprimer
  3. (2/2)
    En plus, si tu fais le moindre changement dans ton alimentation, il faut que tu te demandes : est-ce que je pourrais tenir ça sur du très long terme ? Si oui, c'est un changement de lifestyle, et pourquoi pas s'il te va. Si la réponse est non, c'est que ça ne te correspond pas, et souvent, quand ça ne nous correspond pas (tu parles de vertiges ...), c'est qu'il s'agit d'une habitude restrictive.
    Tu as en outre une chance immense, que te jalouseraient beaucoup de personnes avec des troubles du comportement alimentaire : le fait d'être capable d'être à l'écoute de ton corps, de manger quand tu as faim, de boire quand tu as soif ! Ca c'est juste le top, c'est parfait. Ne va pas bousiller tout ça, ce pour quoi tu t'es battue cette année en te préparant pour le mariage etc, en tombant dans des habitudes restrictives qui vont juste ken ton métabolisme.

    Reste sur tes habitudes actuelles, qui sont très bonnes. Prends juste une pomme à un repas de façon épisodique quand tu as mal au bide, que tu te sens gonflée, que tu sens que tu as trop bouffé pendant la journée, SI TU EN AS ENVIE. Mais ne crée pas de rituels un peu étranges autour de la bouffe, ça va juste abîmer la relation que tu as avec cette dernière, et crois moi c'est très précieux.
    La bouffe il faut que ça reste un mélange de plaisir et d'intuition, avec une p'tite dose de modération. Je place vraiment l'intuition et le plaisir sur un pied d'égalité, et ton métabolisme fait sûrement de même ! :)

    En tout cas vous êtes trop mignons avec Antoine, et le fait que tu te sentes beaucoup mieux dans ton corps fait super plaisir à voir. Je me souviens d'un post sur Instagram où tu te montrais en maillot de bain et où tu exprimais ta joie d'être capable de faire ça, parce qu'avant ça n'était pas le cas. Tu es arrivée là grâce à tes bonnes intuitions et ta persévérance. Continue comme tu le fais et le reste suivra, jusqu'à ce que tu arrives à un poids de forme qui non seulement ne bougera pas mais qui en plus te rendra heureuse.
    Petit PS néanmoins : poids =/= bonheur ... Te pèse pas trop souvent, zappe les chiffres (même les histoires de % de masse maigre / masse grasse etc), fais-toi confiance, fais confiance à ton corps et écoute-le, il aura très très souvent raison.

    Gros gros bisous Sarah, merci pour ton shop, et j'ai très très hâte de voir les photos de votre mariage, vous allez être adorables ! <3


    * avec beaucoup de guillemets, parce que l'organisme peut gérer seul ses toxines ... alors oui, on peut éviter de lui en donner trop, mais inutile de chercher à l'aider via des régimes exclusifs & co, idem les brûleurs de graisses vendus en pharmacie etc ce sont de belles conneries ayant pour vocation principale d'être des pompes à fric.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire est aussi intéressant que l’article merci beaucoup pour ce partage !

      Supprimer
    2. Merci pour tes conseils bienveillants et plein de bon sens qui étoffent mon propos. On va éviter de "ken son métabolisme" du coup :) et reprendre les bonnes habitudes, à savoir : manger à sa faim, de tout, moins de sucre, tjr autant de sport et garder des repas plaisir "gros resto" pour booster mon métabolisme. Ca j'ai bien retenu haha !
      Reviens par ici quand tu veux !! Je crois que tu as fait l'unanimité à en lire les commentaires.
      Bises

      Supprimer
  4. Hello,
    Rien à voir avec ton article mais j'ai fait de la boxe aussi, c'est trop bien !
    Concernant la monodiète, j'en ai fait une à base de pommes, je n'ai pas constaté de changement particulier.

    RépondreSupprimer
  5. Super interessant autant l article que les commentaires, pour ma part j ai aussi des petits soucis de digestion, ballonement ext..cela s ameliore quand je diminue les sucres raffines et le gluten et que je privilegie les legumineuses fruits et legumes. Je me sens egalement beaucoup mieux quand je bois de grands verres d eau tout au long de la journee a commencer des le matin:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai exactement le même ressenti que toi avec le sucre VS les légumineuses. Et l'eau = la base de tout !

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Awin