12/08/2016

Huile Biodigieuse scintillante homemade


Le Monoï, l'huile prodigieuse et mes lunettes rondes Ray-Ban vissées sur le nez... autant d'essentiels dont je ne peux pas me passer l'été. Le Monoï pour son odeur estivale et son effet bronzant, l'huile prodigieuse pour son fini scintillant qui embellit instantanément ma peau et les Ray-Ban pour... le style :D je n'ai pas d'autres excuses. 

Oui mais voilà, cet été, je ne pouvais plus faire les choses comme avant. Cette année, c'est le premier été où je consomme en connaissance de cause. J'essaye d'utiliser des soins clean depuis plus de 6 mois et mon huile bronzante ne pouvait pas passer entre les mailles du filet. J'utilisais celle de NUXE depuis des années, parce que je trouve que c'est une de celles qui contient le plus de paillettes et moi plus ça shine plus je suis contente. Côté compo, elle contient 7 huiles végétales (dont l'huile d'amande douce et de noisettes) mais elle contient également (et malheureusement) des huiles estérifiées et des substances potentiellement allergènes. Il s'agit d'une huile dites "pétrochimique" et je ne souhaite plus appliquer ce type de produits sur ma peau.
La compo étant relativement basique je me suis dit qu'il suffirait probablement de mélanger quelques huiles entres elles, tout en supprimant les substances chimiques. Et donc de faire mon huile sèche multi usages, home made et ultra safe.

Sur mon feed instagram j'ai vu passer l'huile "biodigieuse" (une version 100% naturelle de la fameuse huile pailletée qu'on adore toutes) et j'ai trouvé ça super malin ! C'est Peau Neuve, une de mes deux gurus "beauté naturelle" favorites (avec Lyla), qui est à l'origine de cette trouvaille. Elle utilise du Monoï pour ses vertus nourrissantes, du buriti pour teinter la peau, un mica pour les paillettes et de la vanille pour l'odeur.

N'étant pas une adepte des odeurs vanillées j'ai un peu modifié la recette (en remplaçant la vanille par l'huile de coco) et les quantités. 


Voici les ingrédients que j'ai utilisés :

- 100 ml de monoï bio
- 20 ml de buriti 
- 1 cac de mica noisettes
- optionnel : quelques gouttes d'huile de coco pour parfumer mon huile sèche.


Et voilà, vous avez votre dupe parfait ! La peau est instantanément ultra douce, le fini ne colle pas et l'huile est sèche donc aucun effet gras sur la peau. C'est une super alternative naturelle aux huiles pailletées souvent très chères qu'on trouve en parfumerie. N'hésitez pas à me partager vos réalisations sur insta avec le #Blingblingoil (je n'ai pas trouvé mieux^^)
Tell me More

01/08/2016

CHANEL - LE ROUGE COLLECTION N°1 BY LUCIA PICA




Quand je pense à Chanel, je vois du rouge ou du noir. J'associe la marque à un rouge à lèvre intemporel, au raisin flamboyant, ou à l'iconique sac matelassé. Quand CHANEL m'a proposé de découvrir leur nouvelle collection automnale nommée Le Rouge Collection N°1, c'était selon moi une évidence. Je me suis même demandée si ce n'était pas une collection qui existait déjà chez la marque tant "Le Rouge" semblait logique.

En juin dernier, je me suis donc rendue à Londres avec Camille, Jen, Sanaa, Lydie, Jeanne, Cécile, Estelle & Laura. Pour un voyage de presse assez exceptionnel, dans ma ville préférée. Je m'attendais à un voyage très classique, assez guindé. Et finalement nous avons commencé l'aventure à Portobello, dans une délicieuse pizzeria : PIZZA EAST. Comme pour annoncer que le trip serait moderne et résolument dans l'air du temps. Loin de l'image luxe inaccessible. Au delà de la découverte de cette Fall Collection, nous avions la chance de pouvoir rencontrer Lucia Pica, Global Creative Designer pour le maquillage CHANEL, depuis 2014. C'est elle qui a imaginé "Le Rouge" dans les moindres détails. C'était du coup très instructif de découvrir ses inspirations, pour appréhender au mieux la collection. Elle s'est inspirée du pouvoir de la féminité, du côté vulnérable et à la fois sexuelle du rouge. 





Loin des clichés autour du rouge, Lucia a joué avec cette couleur et en a même totalement détourné les codes. Je m'attendais à du classicisme et j'ai été très surprise par cette collection. On a souvent l'habitude d'utiliser la couleur rouge pour les lèvres. Symbole de classe à la française et de féminité, le rouge à lèvres rouge est un incontournable. Cependant, Lucia est allée là où on ne l'attendait pas. Elle n'a clairement pas choisi la facilité, en livrant une interprétation totalement inattendue du rouge. Dans cette nouvelle collection, Le Rouge se décline pour les yeux, les joues, les lèvres mais aussi les ongles. Les yeux ??? J'étais extrêmement dubitative sur ce point. Et finalement, Lucia a manié cela avec beaucoup de délicatesse. On retrouve des sous tons cuivrés et briques pour les yeux, avec une Illusion d'Ombre, une palette de fards et des crayons irisés (Stylo Yeux Waterproof), le petit brun teinté de rouge étant ce que je préfère dans la collection. Même si c'est audacieux, Tout est portable car il ne s'agit pas de rouge brut, c'est souvent nuancé, par petites touches. 

On retrouve bien sûr les fameux "Rouge Allure" pour les lèvres. Il y a d'ailleurs un rouge/corail (le Rouge Feu) juste incroyable, pour lequel je vais finir par craquer ! Cette teinte est clairement le ral à retenir dans la collection.

Collection disponible fin août 2016
Tell me More

23/07/2016

REDUIRE SES DECHETS BEAUTE #1


Voici la première édition d'une toute nouvelle catégorie d'articles sur mon blog : Comment réduire au maximum ses déchets dans sa salle de bain. Je vous montrerai ici, mes réflexes du quotidien pour ne pas créer trop de déchets. L'idée n'est pas d'avoir 0 déchet (je trouve que c'est un pari presque inaccessible dans nos sociétés malheureusement) mais d'y tendre au maximum. Je vous parlerai par exemple de mes shampoings solides (ne nécessitant pas d'emballage primaire), de la cup et aujourd'hui, de mes cotons lavables


Pourquoi veux-tu que je réduise mes déchets je kiffe mes cotons demake'up

Depuis les années 70, le problème de la pollution est devenue planétaire. Nous produisons chaque année 4 milliards de tonnes de déchets... 

Et vous ne vous êtes jamais demandés où allaient toutes vos ordures (non recyclées) ? Elles sont soit incinérées (si elles ne sont pas toxiques) soit stockées dans des décharges. Des déchèteries à ciel ouvert, il y en a trop, cela pollue et on ne sait plus quoi en faire. Les déchets ont un impact sur notre santé, sur les espèces vivantes, sur l'environnement, sur l'économie, bref c'est un problème de société qu'on oublie trop souvent parce qu'il n'y a pas d'effets immédiats et visibles. Cependant, il est important de limiter le gaspillage de nos ressources. 

Depuis plusieurs années sur la blogo, on vous pousse à consommer toujours plus (moi la première), on vous créé même de nouveaux besoins (parfois inutiles). Après 7 ans avec vous, je vois les choses différemment. Je trouve de plus en plus important d'alerter les personnes qui me lisent. Alors oui, je continue d'acheter et de me faire plaisir, mais je consomme moins et mieux. J'essaye d'avoir des habitudes et des attitudes un peu plus réfléchies vis à vis de notre environnement. Aussi futile que cela puisse paraitre, les cotons font partis de mon changement d'habitude. Je le fais aussi pour l'alimentaire. Mais je tiens avant tout un blog beauté donc j'ai décidé de vous présenter les petits gestes simples à mettre en pratique dans votre salle de bain. 


C'est quoi des carrés démaquillants lavables ?

Les carrés démaquillants dont je vous parle aujourd'hui sont une alternative écologique aux cotons jetables qu'on connait toutes. Nous utilisons en moyenne 2 à 4 petits disques par jour. Ce qui représente un budget d'environ 300€. Les cotons réutilisables représentent 6000 utilisations et sont lavable en machine (max 40°). J'ai pour ma part choisi le kit Eco Belle en bois, composé de 20 carrés lavables, d'une boite de rangement et d'un filet pour placer vos petits carrés avec votre machine habituelle.


Pour ma part, j'ai choisi les cotons avec la compo la plus douce : Eucalyptus. Il convient aux peaux sensibles et est très simple d'entretien. Je glisse mes 20 carrés dans la machine (dans leur pochon) une fois par semaine avec le reste de mes habits. Inutile de faire une machine juste pour eux. Ils ne tâchent pas vos vêtements (même si pour l'instant je ne les ai lavé qu'avec la couleur et jamais avec le blanc). Les carrés démaquillants de chez Les Tendances d'Emma sont efficaces pour éliminer tous types de make-up conventionnels (mascara waterproof, fond de teint, rouge à lèvres tenaces...) bref, à utiliser comme vos cotons jetables.


Bilan après 3 mois d'utilisation :

Après plusieurs lavages en machine et une utilisation quotidienne de mes petits carrés, je dois dire que je n'apprécie plus l'usage des disques jetables que je trouve bien moins doux et trop petits. Avec les carrés lavables, j'utilise les deux faces et je peux en utiliser un seul par démaquillage. Je fais bien plus attention au nombre que j'utilise puisque je dois les laver (une fois par semaine) donc je suis plus vigilante que lorsque ça va tout droit à la poubelle. 

Je continue néanmoins à utiliser quelques cotons jetables occasionnellement, par exemple quand je me blesse (pour désinfecter) de peur que le sang ne parte pas à la machine ou pour enlever mon vernis (que je trouve un peu trop tenace pour les carrés lavables). J'aurai trop peur de les endommager. De toute manière j'enlève rarement mon vernis avec des cotons puisque j'utilise les éponges déjà imprégnées de produit, avec le petit trou au centre. Je pense d'ailleurs le fabriquer moi même dorénavant et le réutiliser (en lavant l'éponge et en versant un nouveau dissolvant).

Par ailleurs, il m'arrive aussi d'embarquer des cotons jetables en vacances ou en week-end quand je n'ai pas de machines. Mea culpa...

L'idée selon moi n'est pas d'être parfaite en toutes circonstances mais d'avoir une prise de conscience globale et de faire au mieux, à son rythme.

Et vous les filles, quels sont vos gestes éco-responsables du quotidien ?
Tell me More

05/07/2016

2 jours sur les terres de Sanoflore


Au mois de juin, je devais aller en Sicile, en Corse, à Dublin et à Amsterdam. Des destinations toutes plus cool les unes que les autres mais j'ai choisi le Vercors.

Je ne choisis pas les voyages de presse en fonction des destinations mais bien en fonction de la marque qui m'invite. Et, en l'occurence, Sanoflore me fait chavirer depuis quelques mois déjà.

Si vous me suivez sur Snap et sur Youtube, vous avez sûrement aperçu ma routine naturelle, majoritairement composée de produits Sanoflore. La petite gelée Aciana Botanica et puis la mousse qui va avec surtout. En matière de bio il est assez rare de trouver une marque aux packagings désirables, féminins et aux odeurs agréables. Pas de cartons, de green à tout va ni d'odeurs d'huiles essentielles entêtantes pour les produits Sanoflore. La gamme est classe et donne envie de laisser trainer son eau florale sur le coin du lavabo.
Quand Sanoflore m'a proposé de passer deux jours dans le Vercors pour découvrir le jardin botanique ainsi que le labo, je n'ai pas hésité une seconde. Oui, que voulez-vous, récolter de la menthe poivrée et la distiller me fait plus vibrer que n'importe quel voyage de presse.

Bon vous l'aurez compris, j'ai passé le voyage de presse le plus cool, le plus authentique qu'il m'ait été donné de vivre. La marque, les gens passionnés qui la composent, les valeurs, le savoir faire des agriculteurs que j'ai rencontrés, les formulatrices, Rémi, le nez de la marque... bref autant de personnes qui font que les produits sont si efficaces et sans fioritures.  

Nous avons séjourné au sein de la Maison Pic, établissement 5 étoiles imaginé par Anne Sophie Pic. Le premier jour a été rythmé par un délicieux repas gastro. Les plats étaient plus étonnants les uns que les autres. Moi qui suis pourtant assez mono-produit, j'ai pris un plaisir non dissimulé à découvrir toutes ces saveurs. Il y avait tellement de plats qui se succédaient que nous avons fini de diner à 1h. 

Le lendemain, le rdv était donné à 7h30 pour petit déjeuner et à 8h45 pour le départ vers la récolte. Même si la nuit a été très courte, l'excitation était telle que j'ai vite oublié la fatigue.

Pendant le trajet en car, j'ai pu découvrir les paysages de la Drôme, les montagnes, les champs de lavande, les prairies, les animaux... je suis littéralement tombée amoureuse de ce coin. Et je me suis dit qu'il était vraiment dommage de ne pas profiter de chaque petit coin de paradis que nous réserve la France avant de vouloir parcourir le monde ! C'était sous mon nez depuis 26 ans... Mieux vaut tard que jamais.



Après la récolte de menthe poivrée, direction le jardin botanique (créé en 1972 à Gigors-Et-Lozeron) pour une visite guidée avec tout plein de détails sur les vertus des 350 plantes aromatiques et médicinales présentes. 9 jardins à thème accueillent de la lavande, de la mélisse, des pins d'alep, des palmiers...le tout, le long d'un ruisseau. Le rêve ! Si la marque a choisi les hauts plateaux du Vercors, ce n'est pas anodin, car il s'agit de la région la plus développée en agriculture biologique. Les conditions climatiques et l'absence de pollution contribuent à l'épanouissement des plantes aromatiques.

Après cette petite promenade super instructive, direction le labo pour la distillation. Munies d'une jolie blouse d'apprentie chimiste et de lunettes de protection, nous avons eu la chance de formuler une Aqua Magnifica et même de participer à des ateliers parfums où il fallait deviner chaque matière première avec comme seul allié notre odorat. Une sorte de blind test version aromathérapie. Si vous me suivez sur snap vous avez pu voir que nous, petites parigotes, n'étions pas peu fières de notre score : 10/11 odeurs trouvées ! YAY !

Je repars avec la tête pleine de belles images et surtout avec la conviction que la marque est pleine de bonne volonté et utilise au quotidien du made in France (et même made in Vercors). La formulation, la mise en bouteille, tout est encore fait de façon très artisanale, sur place, dans l'usine accolée au labo, face au jardin. Alors oui L'Oréal a racheté la marque en 2006, non cela ne veut pas dire que Sanoflore a perdu toute son éthique. J'ai pu lire ce genre de choses par ci par là... et j'ai trouvé ça dommage. Pour évoluer et même survivre, une marque a besoin de fonds et si un grand groupe peut faciliter l'essor d'une si belle marque alors je dis oui. Sans L'Oréal, la distribution ne serait pas si facile. On ne trouverait pas Sanoflore chez Monop et à présent chez Sephora. Sur le point de la recherche, L'Oréal permet à la marque de tester cliniquement les formules pour mesurer l'efficacité des actifs. Bref, je vous garantie qu'ils évoluent de façon très indépendante et que leurs valeurs sont intactes. J'ai pu discuter avec l'agriculteur qui a planté le premier arbre du jardin botanique de la marque et c'est toujours lui qui s'occupe de son jardin, avec amour et détermination. Lui, son accent du sud, ses yeux malicieux et sa terre sur les mains sont toujours à l'origine des flacons de nos salles de bain. Moi, petite fille d'agriculteurs et vignerons espagnols, je suis fière de consommer local et je salue ce genre d'initiative. Je n'hésiterai pas à valoriser leur travail encore longtemps.

Tell me More

23/06/2016

SUMMER SALES



-70% chez Boohoo, -60% chez ASOS, -50% chez PIMKIE, cette année les soldes ont fait un saut vers la 2ème voir 3ème démarque dès la première semaine. Ca nous change des démarrages à 30% les années précédentes. Pour simplifier votre shopping, j'ai décidé de vous partager ma wishlist idéale. J'ai épluché toutes les pages de mes shops favoris, pour ne garder que le meilleur, ci-dessous !




Tell me More

27/05/2016

POP ART


Si vous suivez mes petites aventures youtubesques vous n'êtes pas sans savoir que j'avais eu un coup de coeur pour les rouge à lèvres POP de chez Clinique, notamment la teinte beige pop. Un effet baume confortable et ral ultra pigmenté que j'avais adoré. Cette année, la famille POP s'agrandit avec une ambassadrice qui match à merveille avec la gamme puisqu'il s'agit de Zara Larson une POP Artist que vous connaissez forcément si comme moi, vous êtes une adepte du top 50 Spotify.

Parmi ces hits, il y a Lush Life, une musique qui rentre instantanément dans la tête (ne me remerciez pas). Et pour la première fois, Clinique s'associe à une chanteuse, pour créer le premier clip interactif de l'industrie cosmétique. Dans cette vidéo, on peut voir le make up et le look de Zara évoluer au fil de vos envies. Le spectateur est maitre du clip et peut plonger dedans en choisissant une des quatre versions, inspirées des nouvelles tendances make up de Clinique. N'hésitez pas à jouer avec les looks de Zara en cliquant sur la barre colorée dans cette vidéo pour voir changer son ral et l'univers du clip. Acoustique, pop, dance ou country, c'est vous qui choisissez. C'est fou non ?


Pour rentrer un peu plus dans les détails de la gamme, voici les 4 grandes nouveautés de la gamme POP : 

Les ral POP se déclinent désormais en plusieurs textures et finis : 

Les Clinique POP LACQUER : Ici, on est toujours sur un 2 en 1, base + ral. Par contre le fini est bien différent des anciens. Les POP LACQUER ont un effet laqué non collant et très opaque, pour une tenue un peu moins bonne que les précédents POP, mais tout ce qu'il y a de plus correct et normal pour un fini laqué qui brille et donc glisse plus vite et s'estompe néanmoins très joliment.

Les Clinique POP Oil : Un peu plus fluide que la laque, cette texture "oil" me plait un peu plus que les lacquer puisqu'elle a un effet moins vinyl et encore moins collant. Cependant, ce n'est pas une texture "huileuse" a proprement parlé, et le petit plus c'est qu'on peut l'appliquer sur les lèvres et les joues pour avoir un combo qui match à tous les coups. 

Les Clinique POP Glaze : Mon coup de coeur de la gamme. Une texture baume, on ne peut plus confortable, avec une pigmentation tout en transparence. L'hydratation dure des heures et je trouve que c'est le POP qui lisse le mieux les petites gerçures. L'effet base est vraiment probant sur ce produit.



Et pour finir, j'ai également testé les Lid POP Clinique, 8 fards à paupières mettalisés à mouiller à tous prix pour plus d'intensité. Mention spéciale pour le Willow Pop, un kaki avec des reflets dorés à tomber par terre, que je porte d'ailleurs dans la photo. 


Pour les lèvres, j'ai adoré la teinte Wink POP (que je porte ci-dessous) qui donne un effet nude "mes lèvres en mieux". j'ai essayé de créer ma propre interprétation du clip. Un mix de l'univers country et acoustique avec une pointe de 90's.

Concours :

Je vous propose de remporter l'un des 4 looks de Zara Larson. Pour cela il suffit de me dire en commentaire quel est votre look préféré parmi les looks présentés dans le clip. (N'oubliez pas de participer en laissant votre adresse mail afin que je puisse vous contacter si vous remportez le concours). Ci-dessous mon look favori : romantique - acoustique :) Bonne chance !



Tell me More

25/05/2016

Les Backstage de mon livre



80 pages, 9 mois d'écriture, 25 tutos et sûrement autant d'insomnies. Quand on m'a contactée au mois d'août pour "écrire mon livre" -phrase surréaliste- je ne pensais pas être la personne adéquate. Aussi étrange que cela puisse paraitre, j'ai d'abord dit non. J'avais peur que l'éditeur souhaite que je rédige une biographie et que tout soit prévu d'avance. Je voulais écrire sur ma passion, la beauté et ça tombait à merveille puisqu'il s'agissait d'un projet make-up. 

Hachette a été la seule maison d'édition qui m'a contactée et c'était tant mieux, puisque pour moi c'était LA référence en matière d'édition. J'ai toujours trouvé leurs livres hyper quali et les prix sont très accessibles. Je ne pouvais pas mieux tomber. 

Voici comment s'est déroulé la création de ce livre

La phase de pré-écriture

Pendant l'été, j'ai commencé à préparer le sommaire, pour le proposer à mon éditrice, Caroline, à la rentrée. C'était la première chose à imaginer. J'ai essayé de proposer des tutos de la vraie vie, utiles, qui rythmeraient chaque moment de la vie d'une femme. Mariage, Working girl, date, soirée entre filles, concert... Je souhaitais que vous puissiez l'embarquer dans votre valise aux côtés de vos palettes préférées. Qu'il soit peut être taché par vos tentatives de smoky ou cut crease, qu'il soit un accessoire de make-up au même titre qu'un beautyblender ou un pinceau.

A mesure que le sommaire avançait le concept se dessinait. La plupart des titres que je trouvais avaient un lien avec la musique et rapidement, ma deuxième passion, le rock et la musique en générale, se sont intégrés au projet. J'ai glissé des clins d'oeil musicaux dans les titres et les chapô, de David Bowie à Donna Summer, il y en a pour tous les goûts...

Mon papa étant auteur-compositeur, cela me paraissait évident de créer un livre rock'n roll tout en parlant beauté, afin d'éviter le cliché du girly. Il s'appelera donc "Rock Your Eyes". Comme quand on met quelque chose pour la première fois et qu'on s'exclame "Rocking my new shoes". J'avais envie de dire aux femmes d'oser. De porter haut leurs fards. Oser le bleu navy, le kaki, le silver...Je voulais également éviter l'écueil de tomber dans le livre tendance du moment. Parler de contouring, de strobing, de ce qui fonctionne aujourd'hui. Je veux que le livre puisse traverser les âges, ne pas être useless en 2020. On fera toujours un smoky, on tracera toujours son trait de liner, on aura toujours besoin de savoir comment se maquiller avec des lunettes. Bref, je ne veux pas qu'il soit mode ou à la mode. C'est un livre qu'on peut lire dans le désordre, en fonction des évènements qui se présentent à vous. On peut le commencer et le finir plus tard. C'est un petit guide. Comme sur Youtube mais sans avoir besoin de scroller ou de mettre sur pause.

L’écriture
J'ai rédigé le livre entre août et novembre, assez rapidement finalement. Ce n'était pas la partie la plus compliquée puisqu'il s'agit d'un livre illustré avec énormément de visuels. C'est une partie que j'ai adorée faire puisque j'écris depuis toujours, influencée par les chansons qu'écrivaient mon père.

Le shooting 
C'est la partie qui a connu le plus de rebondissements, je me suis occupée de tout de A à Z. Stylisme, coiffure, maquillage, mise en scène et j'ai même ramené mes modèles. Je voulais représenter le maximum de femmes possible, pour mettre en avant toutes les peaux (noires, blanches, asiatiques, mates...) et que le maximum de femmes puissent s'identifier dans les make-up proposés. Des modèles non pro, des nanas de la vraie vie. Ma meilleure amie, une abonnée-pote et même une copine youtubeuse. Entre deux smoky je posais moi aussi. C'était très très intense, avec 12 looks à shooter par jour. Je dois ces jolis clichés à Philippe Vaurès Santamaria. Pour plusieurs raisons internes à Hachette, nous avons dû laisser de côté quelques looks et refaire une troisième journée de shooting pour re-shooter certains maquillages sur d'autres modèles. Les risques du métier. Cependant, je souhaitais tout particulièrement remercier Emilie (la pin-up) et Cécile qui ont été des modèles parfaites et que j'aurai tant aimé avoir au sein de mon livre. Malgré ces petites péripéties last minute, aujourd'hui quand je tiens mon petit bijou entre les mains. J'oublie tout ! Et je ne garde que le meilleur.




Les illustrations
Si je devais vous citer la seule chose que je n'ai pas réalisée moi même dans ce livre. Ce sont les illustrations. Et j'en suis tout aussi fan. Je trouve les dessins magnifiques et tellement réalistes... Le dessin, ce n'est vraiment pas mon métier et je pense qu'il faut savoir déléguer et laisser les gens compétents s'exprimer pour embellir le livre. Les illustrations apportent un vrai plus aux tutos. Elles permettent de comprendre les étapes du maquillage en un coup d'oeil et de mieux se projeter. Je dois cette prouesse à Stéphanie Rubini, illustratrice Lilloise qu'on appelle le caméléon dans le milieu (en tous cas chez Hachette), tant elle sait s'adapter à l'univers de l'auteur. Cependant, et comme vous pourrez le voir dans les visuels ci-dessous, j'ai gribouillé, validé, modifié chaque planche. Et évidemment tous les make-up ont été créés par mes soins. Comme je ne sais pas tellement dessiner, j'ai envoyé des moodboard à la dessinatrice et elle a retranscrit à merveille les étapes. Je me demande en secret si elle n'est pas elle aussi, mordue de vidéos beauté.

Pour le reste, c'est vous qui écrirez la suite de l'histoire. Les signatures, les avis, bons ou mauvais... Toutes ces choses qu'on ne maitrise pas mais pour lesquelles on croise très fort les doigts. Parce qu'on y a mis tout son temps, son énergie, sa passion et plus encore...


Aujourd'hui le livre sort dans toutes les FNAC et librairies de France, je fais désormais partie du paysage littéraire avec cette toute petite contribution. Je laisserai quelque chose derrière moi. J'ai créé un objet. Je montrerai sans aucun doute cela à mes petits enfants. Avec nostalgie et fierté. Ce livre je le fais pour moi (un peu) mais en fait surtout pour les autres... Ceux qui restent et puis vous. C'est dans les yeux de mes parents que j'ai compris l'ampleur. C'est dans les yeux de mon amoureux que j'ai pris conscience de l'impact... Merci à vous tous.


Tell me More