16/10/2018


FASHION WEEK WITH TREATWELL



Aujourd'hui je sors un peu de ma zone de confort en vous emmenant avec moi pendant une journée spéciale Fashion Week. Je vous montrerai mon look mais aussi le lieu où j'ai été coiffée et maquillée. Je fais peu de défilés donc je me suis dit que j'allais vous emmener avec moi sur le catwalk. Les journées commencent en général par un "fitting", il s'agit d'un essayage. Généralement on vous prête une robe d'un showroom, le temps du défilé. Parfois, c'est la marque du défilé en question mais pour ma part j'ai décidé de rester fidèle à mon style habituel en choisissant une robe patchwork de chez Paul & Joe. Ne voulant pas mettre 400€ pour 10 minutes de défilé, j'ai choisi ma robe sur le site de location entre particuliers : Beaurow.

13H : déjeuner avec l'agence qui m'a invitée au défilé
14H30 : Mise en beauté chez Carita (soin booké sur l'application Treatwell).
Il s'agit d'une plateforme répertoriant plus de 1800 établissements, classés par catégorie (cheveux, manucure, épilation, maquillage...) et également géolocalisés. Vous pouvez voir les notes des consommateurs, leurs avis et obtenir une presta à prix doux.

On a commencé par 30 minutes de soin du visage. J'ai découvert que la marque Carita avait été créée en 1945 par deux soeurs espagnoles. Les soeurs Carita. J'ai été prise d'affection pour leur histoire et leur parcours. Coup de coeur pour la Lotion Nacrée qui sent bon l'amande douce, la Gelée des Lagons et le fluide 14. 
L'institut Carita s'articule autour d'un escalier central surplombant une sublime cour intérieur. Les façades de l'institut façon immeuble parisien apportent beaucoup de cachets à ce lieu chargé d'histoire. Une anecdote m'a particulièrement marqué. Les soeurs étaient superstitieuses et étaient attachés au chiffre 11. Elles étaient pourtant installées au numéro 3 de la rue du faubourg Saint-Honoré, en tant que coiffeuse. Elles ont patiemment attendu que le 11 se libère. Pour ne plus jamais quitter ce lieu. J'ai adoré le fait que tout soit sur place : les ongles, les cheveux, le make-up et les soins.

17H : Après cette mise en beauté, direction les Champs pour le défilé Christophe Guillarmé. Je ne connaissais pas ce couturier. La collection était composée de robe de soirées et de cocktail très sophistiquées. J'y ai vu entres autres, les actrices de Plus Belle La Vie et j'avoue que j'étais si fan au lycée que j'étais en mode groupie devant Barbara ! Dites-moi que je ne suis pas la seule...


Si comme moi vous souhaitez booker vos soins rapidement, voici un code promo : MAMZELLE valable sur Treatwell. Ce code vous permet d'obtenir 12€ de réduction dès 30€ d'achat.






Share on:    Facebook Twitter
Tell me More

07/10/2018


Mariage #2 : Les préparatifs (make-up & coiffure)


Pour vivre les préparatifs sereinement et sans stress, nous avons décidé de dormir au domaine la veille du mariage pour être sur place le matin même et se préparer tranquillement. Les Bonnes Joies étant à 40 km de Paris nous ne voulions pas prendre le risque d'être en retard. Vu ma ponctualité, je suis capable d'arriver en retard à mon propre mariage (sisi je vous jure...). Le but est vraiment d'essayer de s'enlever le maximum de raisons de stresser. Pour aborder cette journée de la façon la plus positive possible. Géraldine, la propriétaire des lieux nous a fait nous sentir comme chez nous. Sa fille nous a très gentiment préparé des oeufs à la coque et plein de viennoiseries pour bien débuter la journée. Journée qui allait être la plus importante de nos vies. Et la plus belle, mais ça, on ne le savait pas encore. A partir de 11H le bal des prestataires à commencé. Le photographe, le vidéaste, le maquilleur puis la coiffeuse sont arrivés les uns après les autres. C'est là qu'on réalise. Avec toute l'ébullition, que quelque chose d'important se trame. Parce que le matin même, on se lève comme si c'était une journée normale, on se douche comme d'habitude, on se prépare tout doucement. Et rien ne semble être différent d'un jour normal. Et pourtant, quelque chose plane dans l'air. Un calme solennel, un petit quelque chose de magique s'installe petit à petit. Et une sorte d'adrénaline qui te donne une énergie folle. Une joie de vivre intense et aucun stress. Je n'ai jamais été aussi sereine que le jour de la mairie et celui de la cérémonie. Comme si mon ange gardien, qui n'a pas pu être présente le jour J gérait mon stress. Moi qui ne dort pas au moindre rdv pro... J'étais anormalement tranquille.
En voyant arriver mon petit frère (que je vois peu et qui n'habite pas à Paris), j'ai sauté au plafond. Il avait un rôle très spécial dans notre mariage puisqu'il apportait les alliances. Il nous a aussi fait la joie de préparer un discours beaucoup trop craquant.
12H : L'heure de la mise en beauté avait sonné. On a commencé par la coiffure, sous l’œil attentif de mes amies Méryl, Nathalie et Justine. Mes copines d'école. Justine, la plus ancienne de toutes que je connais depuis la 6ème et qui a assisté à toutes les périodes phares de ma vie, et mes copines de Marangoni, mon école de mode. Elles ont rendu ce moment léger et m'ont aidé à me préparer parce que ma mère était tétanisée par le stress et ne pouvait pas enfiler ma robe. Ma soeur et mon frère Raphaël étaient également de la partie. Toutes ces petites personnes qui ont gardé mon discours, m'ont donné à boire, m'ont recommandé de manger, m'ont gardé une brosse à cheveux et un rouge à lèvres en cas d'extrême urgence. Celles qui ont tendu un mouchoir à Antoine pendant les discours, celle qui à 7 mois de grossesse se met accroupie pour enfiler tes chaussures... Celles qu'ils fallaient.


J'ai longtemps hésité entre avoir les cheveux attachés ou détachés. J'ai laissé mes cheveux pousser pendant des mois alors je voulais pouvoir en profiter le jour J. J'ai confié ce dilemme à Hélène, la talentueuse coiffeuse de chez Pop My Day et elle a eu une idée lumineuse : une coiffure 2 en 1. Totalement modulable. Il s'agit d'un chignon en deux parties, avec une tresse sur le dessus et plein de torsades sur le bas. Cette partie basse se détache facilement avec quelques pinces à retirer. Elle avait soigneusement choisie deux couleurs de pinces différentes pour qu'on puisse ne retirer que celles qu'ils fallaient. J'ai donc pu avoir une coiffure chic et plus traditionnel pour la cérémonie puis les détacher pour le diner et la soirée. En gardant la jolie tresse en demi-attache. C'était parfait !

J'avais également opté pour un double peigne en vrai fleurs stabilisées et dorées à la main, déniché sur Les Couronnes de Victoire mon shop préféré pour les accessoires de mariée (et pas que). Je n'avais pas envie de porter de couronnes de fleurs classiques car je trouvais ça trop vu et revu. Je suis tombée en amour devant le peigne Nefertiti composée d'hortensia et de ruscus, qu'on peut porter sur le côté de manière asymétrique, sur l'arrière pour embellir un chignon ou encore au sommet de la tête à la Jules César (j'avoue que c'est ce que j'ai fait en fin de soirée). C'est une pépite, je la garde comme une oeuvre d'art dans sa petite boîte à l'abri du soleil et j'espère bien la transmettre à ma fille car c'est une pièce incroyable et qui apporte une touche originale à n'importe quelle coiffure.
Pour le maquillage, j'ai eu la chance d'avoir Louis-Emile de chez Chanel pour me sublimer. Plus qu'un maquilleur il a joué un rôle très important pendant le mariage avec sa bonne humeur car il est resté pendant le cocktail et a même aidé mon petit frère à s'habiller. C'était un invité à part entière et tous les membres de notre famille l'ont adoré à l'unanimité. C'est un personnage à lui tout seul ! Son rire a raisonné dans toute la bâtisse et je me rappellerai de nos nombreux fous-rires.

Il a utilisé la poudre universelle pour que le teint tienne toute la journée, un corail sur les joues mais surtout mon produit préféré chez Chanel (après le ral Boy) : La poudre bronzante texture mousse : Soleil Tan. Le produit bonne mine à avoir pour le jour J. Il lisse, réhausse le teint et sent divinement bon. Sur les lèvres : un nude avec en son coeur quelques pigments irisées pour refléter la lumière.


 Une fois poudrée et coiffée il ne me manquait plus qu'à enfiler ma tenue de lumière. Je vais dédier un article à ma robe de mariée et à nos tenues en général car j'ai plein de choses à vous dire à ce sujet. Je n'ai pas opté pour une robe classique mais plutôt pour un haut et une jupe et je vous expliquerai pourquoi ce choix.



Crédit photos Julien Navarre

Share on:    Facebook Twitter
Tell me More

06/10/2018


LOOSE & VELOURS


Équilibrer la silhouette avec une pièce moulante quand on met du large en bas par exemple, c'est une règle que je ne suis pas toujours. J'aime superposer les couches, être habillée oversize de la tête au pied. Parce que certains jours, c'est le confort qui prime. Mais tout en restant un minimum plus habillée qu'un simple jogging. Mon style peut totalement changer en fonction de mon humeur. Je peux être rock un jour, bohème le lendemain et plus street certains jours. Une chose est sûre, je ne suis pas très glam/chic. Les hauts talons, les vêtements trop girly ce n'est pas moi. Je semble vite déguisée. Je cherche vraiment le confort. Et je ne sais pas si c'est pareil pour vous mais j'avoue que mon look suit vraiment l'humeur du jour. Parfois je me sens archi powerfull et j'ai envie d'être en business woman en tailleur pantalon. Parfois en ado attardée... Là c'était le syndrome prémenstruel et un grand besoin de ne pas être serrée. Je suis sûre que vous voyez de quoi je parle. 

Dans ce look je me sens en pyjama. Mais en un peu plus stylée. Et d'ailleurs, la matière du pantalon, tout en velours, accentue encore plus cet effet cosy mais cool. Il est navy satiné et même avec des talons il est tout aussi beau et peut prendre une toute autre dimension. A vous de l'adapter à la fameuse humeur du jour.
Voici une proposition d'un même look avec deux vestes différentes. Si vous souhaitez justement équilibrer un peu plus la silhouette, je trouve qu'une veste courte fonctionne pas mal avec la forme large du pantalon. Un perfecto, une veste en jean... à vous de choisir. En général je porte le gilet en journée et le perfecto le soir pour un effet plus habillé. Dites-moi quelle est votre version préférée ;)

Pantalon Zara - Perfecto All Saints - Converse à plateformes Zalando - Sac Le Petit Cartel

Share on:    Facebook Twitter
Tell me More

29/09/2018


Masque capillaire à la spiruline


Au podium des super-aliments, une algue d'eau douce très facile à cultiver arrive en première position : la spiruline. Connue pour ses vertus nutritionnelles (elle est notamment utilisée en Afrique pour lutter contre la malnutrition), elle permet aussi d'équilibrer l'alimentation des végétariens puisque c'est une excellente source de protéines qui apporte un complément de vitamines et minéraux (fer, calcium, zinc, magésium...) à l'organisme.

Elle est également très intéressante pour la beauté des cheveux. 
Aujourd'hui, je vous propose une recette de masque capillaire que j'apprécie énormément après l'été puisqu'il hydrate énormément les cheveux.

Les ingrédients :

1 yaourt
1 Cas de spiruline
1 cas de miel
1 cas de Vinaigre de cidre 
3 gouttes d'HE d'Ylang-Ylang

Le vinaigre de cidre va resserrer les écailles des cheveux tandis que l'Ylang-ylang va leur apporter brillance et douceur. Le miel quant à lui, va hydrater vos cheveux en profondeur. Et enfin, l'ingrédient magique, la spiruline, qui permet de combatte la chute de cheveux et apporter volume et brillance. Le masque est à appliquer avant votre shampoing sur cheveux secs (pour ma part) et vous pouvez le laisser poser pendant 1 à 2H. Selon le temps que vous avez devant vous. Lorsqu'il est trop sec, c'est qu'il faut rincer !
La spiruline se consomme aussi bien oralement en capsule que directement en poudre dans vos préparations. A l'arrivée de l'automne, j'aime aussi la consommer oralement pour lutter contre la fatigue (grâce au fer, au zinc et au magnésium) et booster le système immunitaire.  Elle me permet également de ressentir plus vite la sensation de satiété et est donc intéressante en période de perte de poid pour éviter les fringales. Certains l'utilisent aussi dans le cadre de leur entrainement sportif pour la récupération musculaire. J'utilise la marque Vitarmonyl car elle est fabriquée en France et la composition est toujours minimaliste et naturelle. Bref, la spiruline est le complément alimentaire le plus intéressant en terme d'apports et ce n'est pas pour rien que c'est le plus utilisé dans le monde. Il a d'ailleurs été élu complément du 21ème siècle. Vous utilisez des petits boost pour l'hiver ? N'hésitez pas à m'envoyer votre cheveulure toute brillante si vous reproduisez ce masque.



Share on:    Facebook Twitter
Tell me More

23/09/2018


Cake au chocolat de Philippe Conticini


Ce dimanche, je me suis réveillée en scrollant 30 bonnes minutes sur instagram, avant de me lever, comme à mon habitude. Et je suis tombée nez à nez avec cette recette de cake de Philippe Conticini. Et là, c'est devenu mon obsession. Il me manquait la farine de chataigne, le beurre et les oeufs mais ça ne m'a pas arrêté. Et c'est là où tu vois que tu as bien choisi ton mari puisqu'il était déjà en chemin pour ramener des oranges et m'a dit qu'il prenait les ingrédients au passage, pour combler l'obsession de l'étrange individus qui se trouve être sa femme. 

Je ne sais pas si vous êtes dans ce cas, mais les seuls desserts que j'aime sont composés de chocolat. Profiteroles, tiramisu (avec du nutella), gâteau au chocolat, bref, il faut une touche cacaotée pour éveiller mon intérêt (ou mes papilles). Je fais une entorse à cette règle pour les flans natures et le Paris-Brest. Qui résiste à la praline ? 

Alors en entendant qu'il s'agissait d'une recette de chef, je me suis presque dégonflée en me disant que cela n'allait pas assouvir mon envie de manière rapide. Et finalement, surprise ! La recette est simple et rapide ! Pas de robot, pas de montage de blancs en neige (insupportable, il faut sortir le batteur électrique et faire bien trop de vaisselle, relou). Par contre, les chefs, ils aiment bien mélanger des choses improbables. Pourquoi utiliser une seule farine quand on peut la mixer avec de la farine de châtaigne ? Pourquoi utiliser une simple tablette de chocolat noir pâtisser quand on peut aussi utiliser quelques barres de chocolat au lait (pour corcer le tout j'ai pris du chocolat vegan au lait d'amande et sucre de coco, excellent). Quitte à faire la meuf pointue...

Les ingrédients :

100 g de chocolat noir
50 g de chocolat lait
115 g de beurre
120 g d’oeufs (2/3 oeufs)
55 g de sucre semoule
45 g de farine de blé
15 g de farine de châtaigne
1 pincée de sel

Et après, comment on fait ?

1. Faites fondre les deux chocolats avec le beurre au bain-marie (ou au micro ondes si comme moi c'est une envie pressante). A partir du moment où c'est du chocolat, c'est toujours une envie pressante donc...

2. Fouettez les oeufs avec le sucre dans un saladier. Ajoutez la farine de blé et la farine de châtaigne. Ajoutez ensuite le mélange chocolat fondu/beurre et la pincée de sel. Mélangez de manière à obtenir une pâte homogène.

3. Versez votre pâte dans un petit moule à cake beurré et fariné. Enfournez le cake au chocolat fondant (dans un four préchauffé) pendant 25 minutes à 160°.

4. Attendez que le cake refroidisse totalement avant de le démouler sous peine de le briser. Comme il s'agit d'un fondant, il faut absolument que le beurre et le chocolat figent à nouveau en refroidissant afin que le centre ne coule pas.

N'hésitez pas à m'envoyer vos réalisations par mp insta ! J'adore voir vos exploits ;)
Prochaine recette : La pâte à tartiner vegan inspirée par Nicolas Cloiseau, chocolatier de la Maison du chocolat.


Share on:    Facebook Twitter
Tell me More

16/09/2018


The perfect suit

Les carreaux, le beige, le léopard, les gros boutons en bois, autant de tendances qu'on voit partout en ce moment dans tous les magasins fast fashion. Je me rends compte après coup que ce look en rassemble 4 d'entre elles. Je porte souvent des vestes de costumes ou des pantalons à pinces mais jamais les deux à la fois. Pourtant j'ai toujours été fan des looks androgynes. Cette impression que vous avez piqué la veste de votre copain. J'ai longtemps cherché le tailleur parfait. On en voit souvent des gris mais j'ai eu un coup de coeur pour une version plus douce, beige.
Veste croisée Zara - Pantalon à carreaux Zara - Sac Nahman Paris
En route pour une pizza rue tiquetonne, nous sommes passés en scoot par la rue Crémieux. Cette rue colorée prise d'assaut par les touristes et blogueuses avec des pancartes "no picture" sur les fenêtres des maisons. La rue se trouve près de Bastille, et avec Antoine, ça nous faisait délirer de se prêter au jeu du shoot cliché. Il fallait le faire au moins une fois, même si j'avais toujours boycotté cette rue, car trop vu sur les feed insta. Je dois avouer qu'elle me fait penser à camden à Londres et à ses petites maisons colorées pleine de charme. Hyper dépaysant.

J'ai décidé de sur-tailler la veste pour pouvoir la porter avec un pull à capuche dans un look plus casual avec un jean. J'ai pris du M même si le S était suffisant et déjà bien oversize. Pour les pantalons, je prends toujours M car j'ai souvent une taille d'écart entre le haut et le bas. Pour le sac, il s'agit du modèle Ykone de la marque de mon amie Méryl qui a créé la marque : Nahman Paris. Des sacs pour working girl qui ont besoin d'avoir a porté de main une batterie externe (fournie dans le sac), leur peigne & co sans lésiner sur le style. J'adore ce mix de texture cuir et velours et les lignes structurées. J'ai choisi de nouer un foulard pour rendre le tout moins "bureau" et plus moderne. J'ai également trouvé le Twilly orange sur son site. Vous pouvez aussi bien le nouer sur le sac que dans les cheveux. J'ai très envie de craquer pour une autre couleur (gros crush pour le Barcelona, hyper années 70).
Veste croisée Zara - Pantalon à carreaux Zara - Sac Nahman Paris

Share on:    Facebook Twitter
Tell me More

12/09/2018


Mariage first part : La décoration


J'ai longtemps réfléchi à la manière dont j'allais vous retranscrire les images de notre mariage. Un article global ou plusieurs articles avec des thématiques différentes : la décoration, la papèterie, ma mise en beauté, ma robe, le look d'Antoine... Je ne voulais pas en faire trop, ni que ça semble sponso alors que j'ai mis un point d'honneur à payer chaque prestation pour être libre de partager ce que je veux. Le traiteur, le lieu, les fleuristes, le photographe, le vidéaste, le dj nous avons tout payé. La seule chose qui m'a été offerte a été la mise en beauté et les chaussures. Mais je vous en parlerai dans un prochain article. Je tiens à être totalement transparente avec vous pour que vous puissiez avoir confiance dans l'avis que je vous donnerai sur les prestataires. J'étais très mal à l'aise avec le fait de monnayer notre histoire d'amour. Mais par contre, je me fais une joie d'en partager un peu avec vous. Sans montrer ma famille, mais en vous donnant plein de pistes et bons plans pour votre futur mariage. Ou juste parce que vous me suivez depuis des années et que vous faîtes forcément un peu partie de cette aventure. Finalement, je compte publier plusieurs articles par thème pour que ça ne soit pas trop long et indigeste à lire. Afin que celles qui ne cherchent que des conseils beauté, déco ou robe puisse directement aller à l'article en question.

Pour démarrer cette série d'articles, j'avais envie de vous planter le décor. Vous mettre dans l'ambiance méditerranéenne de notre mariage, avant de vous parler de nos looks ou de mon maquillage. Ainsi, vous comprendrez bien plus facilement nos choix. Quand Antoine m'a demandé en mariage 2 ans avant le wedding, en 2016, j'ai immédiatement commencer à faire des boards sur pinterest pour figer mes idées et mieux les mettre en scène au moment voulu. Comme beaucoup de filles et encore plus dans le milieu dans lequel j'évolue, en tant que blogueuse, j'ai tout de suite été attiré par les mariages bohèmes. Les attrapes rêves, les cheveux wild, les macramés. Et plus nous avancions dans les préparatifs, plus je m'éloignais de ce thème. Nous avons créé nos faire-parts avec une touche orientale et azulejos espagnols. Nous avons choisi un menu libanais et des tapas au cocktail. Et finalement, le bohème ce n'était pas nous. Alors j'ai gardé des touches parce que j'adore les matières brutes, les tables en bois sans nappe, les tapis en jute, le rafia, les fleurs de pampa, mais j'y ai ajouté notre pâte, nos origines, nos souvenirs avec nos grands parents, nos valeurs. Nous tout simplement.

Et petit à petit, la décoration prenait forme. Entre Beyrouth et Séville. Des tapis orientaux mais pas berbère ni trop blanc bohème, des cortador de serrano, des éventails espagnols en guise de cadeaux, l'huile d'olive de mon oncle pour les convives. On y a mis beaucoup de nous. De nos goûts. Et c'est vraiment le conseil que je peux vous donner. Vos histoires sont souvent plus belles que n'importe quel board pinterest. Piochés dans vos origines, vos souvenirs, vos passions peut être : la musique, un sport, un talent, une coutume... je suis certaine que vous trouverez. Et vous serez fières d'avoir été un peu uniques. Je voulais éviter le mariage de blogueuse de base. Et ne surprendre personne. Ou qu'on me dise que ça ne me ressemble aucunement. Nathalie, une de mes très bonnes copines d'école m'a fait un des plus beaux compliments, en me disant : "ton mariage c'est trop toi, je te reconnais dans chaque détail". J'étais sur un nuage de savoir que ça nous ressemblait.

Pour le cocktail, nous avons opté pour une déco comme chez moi, en Espagne, dans une petite cour pavé, entourée d'oliviers. Le cocktail était dressé sur des tonneaux et des roulotes pour donner une ambiance de bar type "tapeo" à l'espagnol. Pimientos de padron, gazpacho, pan con tomate, tortilla, calamares a la romana, queso manchego, bellota... on était comme à la maison. Les mêmes senteurs, les mêmes couleurs que chez nous. Du bruit, de la musique en live, on se croyait vraiment ailleurs, dans le sud. Bravo à notre traiteur Made by Jess qui a su cuisiner comme l'abuela Maruja et la tia Marisa. Un délice et avec beaucoup de quantités. La base dans notre famille.

Buffet Made By Jess
Après nos photos de couple (par le plus Badass des photographes Julien Navarre) et un super concert live pendant le cocktail, place au repas assis. Un diner à la bonne franquette, comme on ferait dans notre salon. Tous à la même table, avec des plateaux de mezzés au centre. Rien de guindé. Mais avec plein d'attentions et de détails pour nos invités. Des objets chinés, de la récup, aucun achat. On a tout loué sur bigdaybazaar. Le site de notre décoratrice et coordinatrice du jour J : ARTIS. Celle grâce à qui la magie a opéré. Kateline, qui a su retranscrire mes idées mieux que sur un board Pinterest. Et qui a aussi pris plein d'initiatives trop cool. Je lui faisais 100% confiance et elle avait carte blanche. Accompagnée de ses acolytes Fanny et Aurore, elles ont dirigé cette journée comme des bonnes fées. Elle ont guidé les invités avec bienveillance, elles ont mis du rythme dans notre journée, elles ont organisé chaque étape de la cérémonie et du diner, elles ont dressé les tables la veille, elles ont drivé et coordonné les prestataires entre eux. Vraiment, pour être sereins le jour J je vous recommande d'avoir une coordinatrice. Il n'est pas nécessaire de prendre un wedding planner qui organise tout de A à Z et choisi les prestataires. Mais par contre, la décoratrice pour moi c'est vital. Grâce à elle, vous pourrez profiter de votre journée, ne pas monter sur des échelles pour accrocher vos guirlandes et risque de vous tâcher. Elles ont été d'une aide précieuse, voir indispensable.
La journée est passée en un clin d'oeil (vraiment, j'ai toujours cru que c'était un cliché mais non...). Il y a des moments que j'ai découvert en photo tellement j'étais dans un tourbillon, happé par chaque convive ou discussion. Je n'ai pas goûté les tapas ni même mon gâteau et j'avoue être deg parce que selon Antoine et nos amis il était à tomber (chocolat-praline, my god...) Conseil : demandez à vos témoins de veiller à ce que vous goûtiez tout. Qu'ils vous préparent par exemple une petite assiette. La soirée était au delà de nos espérances, les derniers invités sont restés jusqu'à 5H du matin sur la piste tellement notre DJ Jay Weather a mis le feu. La nourriture était incroyable. Je ne regrette pas du tout de ne pas avoir fait un service à l'assiette car tout le monde était servi en même temps et tout était chaud. Ca permettait d'apprendre à se connaitre et de partager comme à notre habitude. Mille mercis à Kateline de chez Artis (notre décoratrice éco-responsable) et Jessica notre traiteur Made By Jess qui a su aussi bien préparer les tapas, les mezzés libanais que le brunch italien du lendemain. Dans le prochain article consacré au wedding game, je vous parlerai de la mise en beauté + coiffure. N'hésitez pas à me dire les thématiques que vous voulez voir à tous prix : papèterie, animation, nos tenues...
Crédits Photos Julien Navarre

Share on:    Facebook Twitter
Tell me More

Awin